« Élection » Présidentielle De 2020 Au Togo : Ce que nous aurions dû Faire !

0
3054

« Quand on refuse on dit non ! » Ahmadou Kourouma

« Pour sortir de la domination, il faut détruire le système de domination lui – même » Frantz Fanon

Certes, la pandémie mondiale actuelle de coronavirus est en train, ces jours – ci, d’éclipser l’effet dévastateur de l’ « élection » présidentielle du 22 février 2020 au Togo. Cependant, il m’apparaît nécessaire que nous revenions – nous tous qui appelons, de nos vœux les plus ardents, le changement et l’alternance tant attendus par la Terre de nos Aïeux le Togo – sur cette soi – disant « élection ». Je dis bien (!!!) nous tous : authentiques combattants togolais de la liberté… Car la Vie ne s’arrêtera point avec ladite pandémie.

Oui ! À partir de l’instant où nous rejetons catégoriquement (!!!) le système politique ethno – militaro – clanique plus que cinquantenaire (!!!) des Gnassingbé, et à une époque où les mandats présidentiels pléthoriques, sans fin, ne sont plus guère de mise, [Référence : la récente rencontre d’anciens Chefs d’État africains à Niamey (Niger)], ce que nous aurions dû faire, à mon humble (!!!) avis, c’est de refuser sans appel (!!!) un quatrième mandat de Faure Essozimna Gnassingbé. En refusant énergiquement (!!!) et définitivement (!!!) la quatrième candidature elle –même du roitelet.

Par quelle voie ?! S’il est vrai que la souveraineté politique n’appartient qu’au Peuple, alors un peuple qui refuse un système politique qu’il a décrié et vomi se doit de se soulever globalement (!!!), simultanément (!!!), radicalement (!!!) jusqu’à s’en débarrasser !!! Et ce, quel que soit (!!!) le prix que sa Révolte lui coûterait…

Oui ! Notre truculent compatriote Georges Togoata Apédo – Amah a raison de dire qu’ « On ne supprime pas une dictature militaire avec des bulletins de vote ».

Peuple togolais ! Le père – fondateur de la fameuse (!) JUVENTO [J = Justice. U = Union. V = Vigilance. E = Education. N = Nationalisme. T = Ténacité. O = Optimisme], notre illustre feu aîné Otto Reginald Hector Mensan Aithson n’avait nullement de cesse de nous enseigner qu’aucun peuple asservi ne se libère sans une certaine dose incontournable de sacrifices…

Donc (!), Encore une fois (!), Du Courage !!!

Lomé, le 05 avril 2020

Godwin Tété

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 3