Emergence d’un citoyen togolais nouveau : Guy Madjé Lorenzo met à contribution les médias

0
870

« Pourquoi tant d’incompréhensions de la plupart des Togolais qui ne veulent pas emboîter le pas de l’édification d’une nouvelle nation ? Pourquoi chaque jour, malgré les efforts de formation et de sensibilisation, on continue de se comporter de manière incivique sur nos routes, à déverser les eaux usées sur les routes, à boucher les caniveaux avec nos ordures ? ».
 
Guy_Madje_Lorenzo


Voilà autant de questions par lesquelles la Direction de la formation civique a abordé ce jeudi la question de l’incivisme notoire constatée un peu partout, lors de la rencontre d’échanges entre les acteurs de la formation civique et citoyenne avec les médias sur leur contribution à la formation citoyenne des populations.
 
Dans son mot d’ouverture, le ministre en charge de la formation civique, Guy Madjé Lorenzo a pointé du doigt le déchirement du tissu social caractérisé par des comportements inciviques, tels la destruction des biens publics et privés, des agressions physiques et verbales, l’instrumentalisation des particularismes ethniques, les violations des droits humains et des libertés publiques et la désobéissance à l’autorité.
 
Pour faire émerger un citoyen togolais nouveau, une politique nationale de formation civique et d’éducation à la citoyenneté a été mise en place. Cependant, le bilan de cette politique est mitigé, selon le Directeur de la formation civique, Djato Kanda.
 
Pour réussir le pari, il est important que les médias jouent un rôle. Le ministre a donc exhorté les professionnels des radios, des télés, de la presse écrite et en ligne à accentuer leurs programmes sur la promotion des comportements citoyens.
 
« Le citoyen togolais est très friand des médias et tout particulièrement des radios. Je vous exhorte à l’éveil de la conscience des populations en renforçant la production et la diffusion des émissions, d’articles, de sketchs, de spots, brefs de tout élément de sensibilisation de nature à faire du citoyen un être toujours enclin à agir pour le bien de la cité », a-t-il lancé à l’endroit des journalistes.
 
Cette rencontre d’échanges entre les acteurs de la formation civique et citoyenne avec les médias sur leur contribution à la formation citoyenne des populations s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de formation civique et d’éducation à la citoyenneté.
 
Elle sera suivie de deux (2) identiques à l’intérieur du pays, notamment à Kara et à Atakpamé, à l’endroit des journalistes de l’intérieur du pays.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 1