Emprunt obligataire par appel à l’épargne : Orabank à la recherche de 15 milliards de F CFA

0
531

orabank-emprunt-2013


Quinze (15) milliards de francs CFA, c’est le montant total que le groupe Orabank entend lever sur le marché de l’épargne du 30 octobre au 29 novembre prochain. L’annonce officielle de lancement de cet emprunt obligataire a été faite vendredi dernier dans un hôtel de Lomé en présence du Directeur général d’Orabank, Patrick Mestrallet, de Marie Odile Sene Kantoussan, Directrice général de la Société de Gestion et d’Intermédiation (CGF) bourse, de Mensah Assigbi, Directeur général de la Société de gestion et d’intermédiation (SGI) du Togo, de Pierre Yaovi Sedjro, Directeur général du Fonds de solidarité africain (FSA), de la Directrice générale de la Direction générale des impôts du Togo, Awadé Ingrid et de plusieurs invités de marque.

 

Cet emprunt obligataire par appel public à l’épargne est garanti à hauteur de 70 % par la Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD) et par le FSA à 30 %.

 

Se confiant à Afreepress en marge de la cérémonie de lancement, le Directeur général d’Orabank a rassuré les épargnants et le public de la solidité financière de son groupe et sur les garanties qui sont apportées à cet emprunt obligataire. « Nous souhaitons lever des fonds à hauteur de 15 milliards pour pouvoir ensuite les prêter aux banques pour avoir une véritable efficacité économique. L’intérêt pour les uns et les autres c’est que dans un emprunt obligataire, ce n’est pas un montant unique, 15 milliards dans notre cas, qu’une personne nous prête, mais ces 15 milliards sont découpés en petits groupes, en obligations de 10 000 F CFA chacun et que chaque épargnant va pouvoir en prendre une, deux trois ou mille. La répartition est sur plusieurs personnes », a-t-il souligné et de mettre l’accent sur l’intérêt que revêt cet emprunt obligataire pour les épargnants.

 

L’intérêt de cette opération pour l’épargnant qui va souscrire, c’est qu’il a une rémunération de 6,75 % net d’impôts. Le risque est nul puisque non seulement ORABANK Group est un groupe qui fait de bonnes performances, qui fait de fortes croissances et qui a une solidité financière, qui a un capital de 60 milliards, des fonds propres de 100 milliards, mais nous avons choisi d’avoir des garants en première demande qui sont la BOAD et le FSA ».

 

Oragroup SA est la holding du groupe bancaire régional Orabank présent dans une douzaine de pays d’Afrique. Le résultat net cumulé pour l’ensemble du groupe en 2012 était de 17 milliards et sa filiale togolaise vient de racheter la Banque togolaise de développement.

 

Olivier A.,

 
afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 7 = 9