Enlèvement d’Agbéyomé Kodjo/Dr Christian Spieker : « L´autorité ce n´est pas de la brutalité »

0
1044
Photo@illustration | archives
armee-togolaise_bavure

Le Togolais et la Togolaise de l´intérieur comme de l´extérieur ont suivi avec une extrême indignation, le comportement inhumain, sauvage et brutal de nos soi-disant forces de défense et de sécurité dans l´arrestation d´Agbéyomé Kodjo. Vous, les auteurs de la brimade, de la barbarie et de la sauvagerie quotidienne envers les Togolais et les Togolaises, préparez-vous mentalement et moralement à affronter en retour vos durs et longs séjours en prison un jour. Vos actes sont déjà consommés. Il n’y aura rien à faire. Pas d´excuse. Vous ne pouvez en aucun cas les échapper. Vous avez franchi la ligne rouge depuis dans vos agissements brutaux et sauvages de tous les jours et vous venez encore d´ajouter une couche dans la manière barbare et trop brutale dont vous êtes intervenus pour interpeller Agbéyomé Kodjo. Tout individu qui s´estime lésé dans ses droits est en Droit de les réclamer et d´agir. On ne peut pas interdire à quelqu´un de défendre ses droits et de protester contre l´injustice dont il a fait l´objet. Honte à vous. Sortez désormais la tête baissée dans les rues de Lomé car la honte vous couvre au Togo. Vous n´avez plus d´honneur. Le moment venu, vos victimes auront besoin de justice de vos actes barbares à leur égard.

Au lieu de montrer vos muscles quotidiennement dans les rues de Lomé et dans les maisons dans le traitement sauvage et barbare de vos concitoyens, montrez-les dans la construction des hôpitaux dans chaque région du pays. Votre brutalité sort de l´ordre des humains pour rentrer dans celui des animaux dans la forêt. Vous serez tous jugés un jour devant un tribunal spécial et on fera défiler les images de vos actes inhumains sur un écran géant dans ce tribunal du siècle au Togo. Un tribunal spécial sera créé à la mesure de vos actes pour vous juger de la même manière que le Tribunal spécial de Nürnberg avait été créé pour juger les crimes commis par les Nazis pendant la 2è Guerre mondiale et au cours de laquelle Adolf Hitler et son groupe ont terrorisé le monde en régnant en maîtres absolus.

Certes, aujourd´hui vous avez la force brutale. Mais demain vous la perdrez à coup sûr. Il est toujours ainsi dans les régimes dictatoriaux. Vous bafouez les lois que vous-mêmes vous faites voter. Vous aimez les appliquer seulement quand ça vous arrange. Ainsi vous les brandissez à qui veut les voir et les entendre. Alors que vous ne respectez rien dans le pays quand il s´agit des droits de vos concitoyens. Où est l´État de droit ? Où est la justice qui est censée protéger les faibles ? Vous terrorisez vos compatriotes. Vous bastonnez même les vieilles mamans pendant ce couvre-feu. Vous agissez comme si vos compatriotes n´avaient aucun droit. Mais un jour viendra où l´ordre des rôles à jouer sera renversé. Vous serez à la place de vos opprimés et vos opprimés seront à votre place. Ainsi vous comprendrez mieux et jugerez vos propres actes commis au moment où vous aviez la force.

Le nombre d´années passées ou qui sera passé au pouvoir en brutalisant les Togolais et Togolaises sera égal aussi au nombre d´années que vous allez passer en prison. Alors assurez-vous que vous avez déjà au moins en garantie 15 ans de prison car de 2005 à 2020 vous garantissent les 15 ans. Si vous n´êtes pas encore satisfaits de ce nombre, alors continuez pour en avoir plus. « Allez-y seulement » selon votre propre slogan de campagne aux présidentielles du 22 février 2020 sur les panneaux géants à Lomé. Avez-vous une fois vu la vidéo du jugement des criminels Nazis au Tribunal de Nürnberg en Allemagne ? C´est ce qui vous attend un jour au Togo. Faure Gnassingbé, lui, peut tout faire, il ne pourra pas échapper à cela. Même s´il fuit le pays il sera extradé pour être jugé par ce tribunal. Aucun président qui sera son successeur ne pardonnera leurs violences et brutalités gratuites commises sur les Togolais et Togolaises. A votre place j´aurais honte. Vos agissements ne sont pas de l´ordre des humains mais des animaux dans la brousse. C´est de la sauvagerie à l´état naturel pur. Même les animaux par instinct, épargnent leurs espèces dans leurs brutalités.

L´autorité ce n´est pas de la brutalité. Dites-moi, quelle est la différence entre vos comportements vis-à -vis de vos concitoyens et ceux des animaux dans la brousse ? Ce qui différencie l´homme de l´animal c´est l´intelligence et la façon d´agir. Chez vous il n´y a aucune différence. Les animaux mêmes sont plus intelligents que vous car eux, ils marchent en groupe et se défendent contre d´autres races d´animaux ou espèces lorsque l´un des leurs est attaqué. Alors que vous, vous attaquez vos espèces c´est-à-dire vos concitoyens au lieu de les défendre contre d´autres espèces humains de l´extérieur en cas d´agression. Ce n´est pas pour brimer leurs propres concitoyens qu´on rentre dans l´armée mais pour les défendre contre une agression venue de l´étranger. Au Togo c´est tout le contraire qui se fait. Rien n´est fait dans les normes et les règles de l´art. Le peuple se lèvera un jour contre vous comme un volcan.

Désormais vous, lesdites forces de défense et de sécurité, vous n´aurez que de la haine des Togolais et Togolaises. Ils vous haïsseront car vous les brimez chaque jour. Ils porteront la colère contre vous dans leur cœur. En écoutant et voyant l´audio de l´arrestation d´Agbéyomé Kodjo et sa famille, je me demande si ce sont des humains ou des animaux qui ont agi de la sorte face à leur proie dans la jungle.

Comme dit plus haut, préparez-vous pour la dure réalité qui vous attend demain en prison. Vous n´allez pas l´échapper.

Les lois que vous faites voter vous seront appliquées à la lettre avec rigueur et fermeté quand le jour arrivera. Vous appliquez la politique de la terreur. Vous répondrez aussi à coup sûr avec la grande fermeté et rigueur à votre politique de la terreur infligée à vos concitoyens que vous considérez comme vos sujets sans droits. Ces actes barbares ne resteront pas impunis. Vous les payerez aussi cher. On a toujours récolté ce qu´on a semé. Si vous semez haricot vous allez récolter ce produit. Si vous semez le mil vous récolterez du mil, etc. Aucun prochain président au Togo ne vous fera cadeau de vos actes brutaux sur vos compatriotes sans pitié même quand ils crient et gémissent de douleur. Au contraire vous vous réjouissez de leur douleur et de leur cri. Demain ne vous attendez pas au pardon que vous, vous n´avez pas accordé hier et aujourd´hui à vos victimes. La roue tourne. Votre tour viendra aussi. Il vous sera dur aussi mais ce ne sera pas de la vengeance mais de la justice rendue aux victimes sans défense au moment des faits que vous commettez sur eux gratuitement et en toute impunité.

Dr Christian Spieker

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 1