Enseignement supérieur : L’Université de Kara en pleine révolution numérique

0
659

Depuis quelques années, l’Université de Kara (UK), la deuxième université publique du pays, a entamé une démarche de numérisation de l’environnement universitaire. Des efforts sont faits en ce sens jusqu’à présent. Passant par la digitalisation des services à la construction d’amphithéâtres et d’agoras semi-modernes ; quelques résultats ont été obtenus.  Pour permettre au public de découvrir ces résultats, l’UK a organisé, le 4 septembre passé, une journée porte ouverte.

Pour les responsables de l’UK, ces efforts de numérisation s’inscrit dans la droite ligne des ambitions du Plan National de Développement (PND 2018-2022) lancé par le gouvernement.

« Pour assumer sa responsabilité dans la mise en œuvre du PND, l’Université de Kara a adopté, le 20 janvier 2020, son document PND-UK, arrimé sur le Plan National de Développement 2018-2022 du Togo dans lequel apparaît clairement une politique du numérique. Définie comme une université au service de la communauté à travers le second axe de son plan stratégique décennal 2014-2024, l’Université de Kara veut améliorer la qualité de l’enseignement. Le numérique assure la diffusion des connaissances à des coûts marginaux faibles, libère l’université de la contrainte territoriale et permet d’évoluer vers une « Université sans frontières », 

Avec pour thème, « impératif d’excellence et enjeux de visibilité », cette journée porte ouverte a pour objectif de présenter l’état de l’environnement numérique de travail à l’Université de Kara, notamment, les avancées en matière de l’ingénierie de la pédagogie numérique ; le logiciel Anonyme, une technologie qui favorise l’autonomisation de l’anonymat/désanonymat des copies dévaluation et saisie des notes. Elle assure également leur rapidité, fiabilité et sécurité.

« A partir de la rentrée 2020-2021, l’Université bascule définitivement dans la pédagogie hybride c’est à dire qu’il y aura des cours qui vont se dérouler en partie à distance et en partie en présentiel. Des cours comme les travaux pratiques vont se dérouler en présidentiel», a déclaré le président  Professeur Komla Sanda.

Au cours de cette journée, s’agissant des résultats palpables de ces efforts, l’Agora 21 janvier 1999 en référence au décret présidentiel créant l’Université de Kara a été inauguré au campus nord. Toujours au campus nord, L’usine  baptisée « l’Agropole Gingembre » a été officiellement mise en marche pour la production des huiles essentielles à base du gingembre.

Le campus sud a été également sollicité avec l’inauguration de l’Agora 21 janvier 2004, qui fait référence à la date de démarrage des activités pédagogiques au sein de ladite université. Sans oublier les projets de crédit-épargne communautaire qui sont connus du public.

Des résultats encourageants et à féliciter, pour Mme Ama Dzifa GAMETI, directrice de cabinet du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. « Le bilan à mi-parcours permet de constater que l’Université de Kara a engrangé beaucoup de résultats positifs d’autant plus que tous ces efforts rentrent dans la droite ligne du processus de modernisation de l’enseignement supérieur dans lequel le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche s’est engagé depuis quelque temps, a-t-elle souligné.

La Rédaction / togoactualite 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 2