Faure Gnassingbé s’en ira après deux mandats, dixit Prof. Charles Kondi Agba

1
1485

Intervenant mercredi sur la radio Victoire FM dans l’émission « Audi-Actu », Prof. Charles Kondi Agba, doyen des sages du parti présidentiel, a laissé entendre que Faure Gnassingbé quittera le pouvoir en 2030.

« Vous voyez, le Président Faure Gnassingbé vient de commencer son premier mandat, s’il a la chance de faire un deuxième mandat, il va se retirer. Avec les nouvelles réformes constitutionnelles, le compteur est remis à zéro. Donc après ce mandat, il va seulement faire un autre, puis il va partir », a indiqué Charles Kondi Agba, avant de préciser que son régime ne compte plus procéder à la modification de la Constitution durant les 10 prochaines années.

Décidément, les Togolais qui aspirent à une alternance politique au sommet de l’Etat doivent encore s’armer de patience. Faure Gnassingbé et son régime veulent encore passer 10 ans au pouvoir avant de rendre le tablier. Le charcutage de la Constitution de 1992 par les « députés nommés » à l’Assemblée nationale, le 8 août 2019, en disait déjà long sur l’intention du fils du Général Eyadema.

Dans l’entendement des barons du régime RPT-UNIR, les 3 quinquennats de Faure Gnassingbé n’étaient qu’une propédeutique, un préliminaire, un apprentissage de l’exercice du pouvoir. A les entendre, c’est maintenant que le Prince de la Marina démarre véritablement son premier mandat présidentiel. Et durant les 10 ans à venir, il mettra l’expérience acquise lors des 15 dernières années au service de la nation.

Rappelons que le mardi 03 mars, la Cour Constitutionnelle a proclamé les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 22 février dernier. Sans surprise, elle a confirmé la réélection de Faure Gnassingbé avec un score de 70%.

Godfrey Akpa

source : icilome

1 COMMENTAIRE

  1. C’est cela l’ordonnance de la médiocratie à ciel ouvert au Togo depuis 1963: après les assassinats, tueries emprisonnement,mascarade électorale, on administre le comprimé du calme cœur:stabilisé, sécurisé le pays et quitter le pouvoir; et à l’approche du depart on recommence si on quitte le pouvoir maintenant le pays va replonger dans les violences et l’incertitude, commencent alors des torpillages,des discours comme seul le gnassimgbe est capable de gérer le pays et au finish on retrouve le moyens de remettre le compteur à zéro.
    Mais ce qui est naïf pour l’ensemble des autres togolais à la limite qui une stupidité ou bêtise humaine est que cet ensemble ne se rend pas compre qu’un pouvoir acquis par un coup d’état militaire( 1963) ne sera JAMAIS et JAMAIS remis par un simple vote ou une quelconque loi d’une assemblée; il faut l’obliger par la FORCE également voire l’y CONTRAINDRE; si non toute autre solution est illusoire.
    Par cette déclaration en principe il n’y aura pas élection présidentielle en 2025 ou mieux ce serait une pure formalité: et tout opposant sérieux écoute il n’a qu’à abstenir comme l’a fait UFC ou le CAR.
    Mais si Le Seigneur nous prête longue vie jusqu’en 2030 moi je parie ma TÊTE à couper si le gnassimgbe quitte le pouvoir.
    Un pouvoir acquis par la force ne peut que ce récupérer par une RÉVOLUTION sans cela allons tous dormir et laisser Eyadema continuer son coup d’état.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 28 = 32