Faure ne manque pas d’idées pour s’éterniser au pouvoir


faure_armee

En ce jour du 06 juin où la terre l’a vu naitre, reconnaissons d’emblée au prince héritier, tout le génie de la manipulation et des subterfuges. Il en a vraiment l’art.

Il en a tellement l’art qu’il a trouvé le moyen de faire présenter aux FAT leur rapport général de 2014 juste à la fin du 5 ème mois de l’année. Ah oui, nous ne sommes qu’en juin, mais les FAT ont présenté à Faure Gnassingbé, leur rapport général de l’année 2014. Qui peut comprendre cela ?

C’est donc exprès que celui de 2013 n’avait pas été présenté à la fin de l’année. Faure faisait ses calculs pour trouver le bon timing qui lui permettrait de remobiliser les troupes autour de lui dans la perspective de la présidentielle de 2015. Et il a réussi le coup jeudi, la veille de son anniversaire de naissance, dans la salle des banquets au nouveau palais de la Présidence.

Tous les officiers et sous-officiers, convoyés dans des bus comme des sardines, de Dapaong à Lomé, étaient arrivés sans pour autant savoir la raison de leur venue. Il leur a été demandé simplement de venir pour une réunion d’urgence. C’est donc sur les lieux qu’on leur parle du rapport général des FAT qui sera présenté au prince. Qui a rédigé ce rapport en plein cour d’année ?

Mais vraiment nos dirigeants sont de vrais acteurs de théâtre. C’était simplement un bon prétexte pour le prince de réchauffer ses sentiments avec les FAT, son seul et unique rempart. Et il ne l’a pas fait ex nihilo.

C’est précisément au lendemain de l’échec cuisant du dialogue qu’il s’était vu forcé d’initier qu’il a fait venir tous les officiers à Lomé, tous en tenue militaire, pour réaffirmer leur attachement à la politique de développement entreprise par leur chef. En tout cas c’est ce qui est écrit et lu au nom de tous.

A l’occasion, le fils du père a trouvé le moyen de leur faire part d’une nouvelle initiative qui réorganise les FAT et les rend plus dynamiques et plus efficaces sur le terrain. Mon Dieu !!!

Faure dit aux officiers qu’il va réorganiser l’armée et faire en sorte que tout le monde trouve sa part de gâteau, une manière habile pour lui de faire taire ceux qui grognent et se sentent frustrés dans cette grande muette.

Il leur a fait manger et boire, il a aussi rigolé un peu avec eux, pris des photos avant de faire ce que tous attendent pour leurs poches. Bref, c’est une sorte de réconciliation Pince-Armée qui a été jouée jeudi à la place des fêtes.

Désormais, Faure se rassure du soutien de ses hommes de toujours, ceux-là même qui l’ont amené au pouvoir de la façon la plus brutale possible en 2005 et sur qui il compte pour narguer l’ensemble du peuple togolais et de la communauté internationale.

Leur soutien lui suffit, puisque c’est eux qui ont la force, les armes. C’est eux qui ont fait la force du pouvoir du père, ils doivent aussi en faire autant pour le fils. Quiconque bronche, est maté à satiété et avec la dernière rigueur…

Avec une telle formule intimidante, les militants de l’opposition auront-ils le courage de sortir à nouveau dans les rues pour réclamer les réformes politiques ?

Dans tous les cas, le prince ne veut pas raisonner, il ne veut pas s’expliquer sur son refus de faire les réformes ou tout du moins, d’assurer aux élections au Togo, un minimum de transparence. Il sait d’office qu’il a perdu la bataille de l’opinion. Il sait aussi que beaucoup de ses collègues chefs d’Etat ou même des milieux diplomatiques ne sont pas contents de lui. Mais il s’en fout.

Il considère qu’il n’a de compte à rendre qu’à l’armée et il l’a fait jeudi à la place des fêtes, point barre. Le reste n’est que masturbation intellectuelle, des conceptions théoriques dont l’exercice ne lui plait guère.

Il va droit au but avec la force brute, c’est tout. A cela il va ajouter la manipulation de la masse paysanne avec son FNFI et le tour est joué. Il est sûr que personne, en 2015 ne lui arrachera son fauteuil dont il a hérité gracieusement.

Il fait bien ses calculs et sait d’emblée qu’au Togo, il suffit d’un tee-shirt, d’une houe, d’un coupe-coupe pour obtenir la voix du paysan au cours d’un vote. Et il joue pleinement et abusivement là-dessus.

Voilà le genre de personnage que les leaders de l’opposition ont en face. Que doivent-ils faire pour le déchoir de ce perchoir ? Ils se doivent de réfléchir sérieusement et agir tout aussi sérieusement et rigoureusement, en tout cas mieux que ce qui se fait actuellement sur le terrain.

 
togoinfos
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils