« Faure ne voulait pas toucher à Agbéyomé mais… »

0
2769
Agbéyomé Kodjo | Photo : DR

Le candidat du MPDD devrait se présenter ce mercredi au Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) suite à une convocation.

Dans une interview accordée à nos confrères de L’Opinion, l’ancien Président de l’Assemblée Nationale Famabaré Ouattara Natchaba a laissé entendre que cette convocation en pleine crise du Coronavirus n’était pas à l’ordre jusqu’au discours d’ Agbéyomé Kodjo samedi dernier. Extrait…

« (…)La zizanie dont vous avez parlé est vraie parce que le pouvoir du Président Faure veut qu’il y ait la tranquillité. C’est pourquoi rien n’a été fait contre Agbéyomé. (…) Et celui-là [Agbéyomé] je le connais bien, toute sa vie durant, ce bon gars a acquis tout par coup de force. Il a été Président de l’Assemblée, j’étais son Vice-Président.

Avec l’actuel Président, nous étions aux USA à la Convention Démocrate quand il a réussi à renverser le Premier ministre Koffi Adoboli et il a pris la place, ce qui m’a permis de devenir Président de l’Assemblée. Avant cela, il avait voulu faire main basse sur le parti ce que nous avons refusé, c’est en pleine séance du congrès, en éjectant Dama Dramani.

Quand il était Premier ministre, il a organisé ce qu’il appelle « La Rénovation » avec son ami Dahuku Péré, voilà où il en est aujourd’hui. Il dit qu’il ne va pas fuir, pourquoi n’est-il pas resté en ce moment. Voilà un homme qui n’est pas fiable flanqué d’un abbé dont l’âge devait bonifier la sagesse, mais je pense que ce n’est pas le cas. Lui on peut lui pardonner, vu son âge ; quant à M. Agbéyomé Kodjo, il est en train de creuser sa propre tombe, c’est ce que le ministre des droits de l’homme lui a dit, « de cesser ».

Mais samedi il a encore récidivé. Personne, en dehors du Chef de l’Etat, légalement élu, qui est Faure ne peut se permettre cela. Son mandat n’est même pas encore terminé et le prochain mandat, quand il va prêter le serment va courir. Donc ne peut user des armoiries de l’Etat, faire jouer l’hymne avant et après son discours…Agbéyomé le fait à quel titre ? Mes chers compatriotes, il ne faut pas vous laisser flouer par un pseudo Togolais. Toute chose ne se dit pas.

Quand il parle de 2005, je lui retourne la question suivante : Tu veux diriger le Togo et tu penses que l’un de tes adversaires doit être empêché parce qu’il a commis un crime imprescriptible. Pourquoi n’a-t-il pas saisi la cour constitutionnelle à l’époque ? Parce que justement, cela n’a pas été fait. Ce n’est pas Faure qui a fait ce qui a été fait et pour cela il a dû démissionner, remettant les choses à l’Etat et conférant à Abass Bonfoh le titre de Président de la République par intérim. Mais tout ce qu’il dit, il raconte des bêtises ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

78 + = 85