Fenêtre sur l’Afrique du 29 août 2015 : Débat ouvert; la crise togolaise est-elle aussi spirituelle


fsa_29aout2015

Ecoutez votre émission Fenêtre sur l’Afrique 1ère partie
 

 
 
Fenêtre sur l’Afrique du 29 août 2015 sur radio Kanal K
 
Débat ouvert aux auditeurs de FSA
 
Invités:
 
1- Mme Esther Folly, Responsable Wovenu Togo, depuis Lomé
2- M. Eloi Koussawo, Coordinateur du Mouvement du 05 Octobre, MO5, depuis la Belgique
 
Ils sont nombreux les togolaises et les togolais qui estiment que la crise togolaise n’est pas que politique mais elle est aussi spirituelle.
 
Il y a de cela deux ans, et plus précisément le 21 mai 2013, des milliers de femmes habillées en noirs et rouges appelaient les ancêtres et invoquaient les divinités pour les soutenir dans la lutte démocratique amorcée depuis bientôt 25 ans. Plusieurs témoignages avaient déjà fait état du penchant démesuré du feu Général Eyadéma aux pratiques spirituelles animistes. Plus récemment, des coulisses de la Céni, nous avions appris que certains membres de ladite institution se livraient à des pratiques spirituelles pour faire échec à l’avènement d’une ère nouvelle sur la Terre de nos Aïeux.
 
1- La prophétie Wovenu du 22 septembre 1946, 69 ans après, montre-t-elle selon vous des signes d’accomplissement?
 
2-Selon vous la crise togolaise est-elle aussi spirituelle ?
 
3- Après l’élection présidentielle d’avril 2015, que doit faire selon vous le peuple togolais pour obtenir les réformes politiques ?
 

Ecoutez votre émission Fenêtre sur l’Afrique 2ème partie
 

 
 
Contact: fenetre.afrique@gmail.com
 
Tel: 0041 79 641 60 50
 
Soutenez Fenêtre sur l’Afrique
 
Bénéficiaire: Fenêtre sur l’Afrique, Avenue Jean-Marie Musy 5, 1700 Fribourg
Banque: Poste Finance, Suisse
Compte: 12-351910-4
IBAN: CH36 0900 0000 123519104
BIC: POFICHBEXXX
 
Compte payal: https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=8LR2Y8MKDXMM8
 
 

Sylvain Amos
Journaliste, Présentateur de « Fenêtre sur l’Afrique »
Radio Kanal K, Aarau
Suisse
Tel: 0041 79 641 60 50
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *