Fête de l’indépendance/Chef de file de l’opposition : Gerry Taama dénonce une « incohérence » dans la position de M.Fabre

0
647

gerry_candidat

Gerry Taama, président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition) a dénoncé ce vendredi, une « incohérence » dans la position de Jean Pierre Fabre, chef de file de l’opposition, suite à sa décision de ne pas participer aux manifestations officielles du 56è anniversaire de l’indépendance du Togo, le 27 avril prochain.

 

M.Taama est revenu sur l’engouement avec lequel le décret d’application du statut du chef de file de l’opposition a été accueilli par M.Fabre. Ce dernier a même demandé une « messe », a-t-il souligné.

 

« C’est le même gouvernement qui a fait sortir le décret, qui vous invite à vos obligations du chef de file de l’opposition, et on estime que les conditions ne sont pas remplies. Si je me permets de faire un commentaire, il y a une sorte d’incohérence dans cette position », a dénoncé M.Taama, sur Radio Victoire Fm.

 

Idée à peine voilée, le président du NET dénonce le fait M.Fabre veut jouir des avantages du décret portant statut du chef de l’opposition, en balayant de revers de la main, ses obligations.

 

« Je suis surpris de me rendre compte qu’en réalité, il y a une sorte de deux poids, deux mesures », a-t-il martelé, avant d’ajouter : « c’est un responsable politique, il a la liberté de sa position ».

 

Le décret d’application du statut de chef de file de l’opposition adopté en Conseil des ministres en janvier dernier détermine les avantages et privilèges du chef de file de l’opposition pour la durée de la législature.

 

Le +Patron+ de l’opposition a rang de président d’institution conformément aux règles de protocole d’Etat et dispose des avantages pécuniaires et matériels.

 

Au titre de ses obligations, il doit veiller, entre autres, à préserver l’intérêt supérieur de la nation dans le cadre de ses activités et de celle de l’opposition en général, à se conformer au devoir citoyen et républicain et participer aux manifestations publiques officielles auxquelles il est invité.

 

M.Fabre a décidé de boycotter les manifestations, estimant que les « conditions ne sont pas réunies pour que le chef de file de l’opposition prenne part à des manifestations officielles aux côtés des autorités togolaises dont les paroles et les actes manifestent quotidiennement la volonté de se maintenir au pouvoir par tous les moyens, y compris la violence ».

 

« Ce décret pris avec un si grand retard, soit deux ans après le vote de la loi en juin 2013, a crée une confusion dans la classe politique et fait fait l’objet d’une polémique tapageuse qui détourne l’opinion des véritables enjeux de l’heure », avait souligné l’opposant qui n’a jamais assisté aux manifestations officielles aux côtés du pouvoir.

 

Et comme enjeux, le chef de l’opposition a cité pêle-mêle, la mise en œuvre des recommandations de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), le respect des engagements pris par le gouvernement « devant le peuple et auprès de la communauté internationale », la libération des personnes « détenues abusivement » dans l’affaire des incendies des marchés et la levée des inculpations.

 

Rappelons que M.Fabre a acquis ce titre au lendemain des législatives de juillet 2013, où son parti politique (Alliance Nationale pour le Changement/ANC) a engrangé le plus grand nombre de sièges de députés dans le rang de l’opposition. FIN

 

En Photo : Gerry Taama.

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 




 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 6 = 3