Football : Serge Akakpo met fin à sa carrière internationale

0
388

serge_akakpo_500


© togoactualite – Moins d’un mois après Serge Gakpé qui a pris sa retraite internationale, c’est le tour de Serge Akakpo qui a décidé de mettre momentanément fin à sa carrière internationale au sein des Eperviers du Togo. L’annonce a été faite ce 20 Mars 2017 sur la page facebook du joueur.
 
Avec 56 sélections et deux buts, Serge Akakpo, qui a arboré durant 9 ans la tunique jaune des Eperviers et porté quelques temps le brassard de capitaine, met un terme à la sélection nationale. Une décision qui « n’a pas toujours été facile, même loin d’être parfait, mais j’ai vécu énormément de moments de plaisir et d’émotions », écrit-il. Comme son co-équipier en sélection nationale, la dernière participation du Togo à la CAN 2017 en est pour quelque chose dans ce retrait puisque le joueur dit avoir perdu les sensations depuis la dernière CAN Gabon 2017.
Lors de la dernière CAN l’entraineur, après avoir hésité un tout petit peu avant de le sélectionner, a modifié l’emplacement technique du joueur.
 
« C’est avec détermination que j’ai toujours défendu les couleurs nationales. Mais aujourd’hui, par respect pour mon pays et pour tous les supporteurs des Éperviers, je me dois de décliner momentanément ma sélection. En souhaitant très sincèrement bonne chance à l’équipe pour les prochaines échéances! ».
 
Formé au FCM Villepinte (Seine-Saint-Denis) en France, Serge Akakpo a évolué respectivement à l’AJ Auxerre, FC Vaslui en Roumanie, Celje en Slovènie, le MSK Zilina, Hoverla en Ukraine et enfin Trabzonsport.
 
En janvier 2010, pendant la Coupe d’Afrique des Nations, dans l’enclave de Cabinda, à la frontière entre le Congo-Brazzaville et l’Angola, Serge va frôler la mort lors de l’attaque du bus de la délégation togolaise. Il prend deux balles dans le dos mais s’en sortira finalement. Ce drame va le marquer psychologiquement durant de longs mois et va même créer par la suite des tensions entre lui et ses dirigeants.
 
Selon les indiscrétions d’autres démissions sont attendues dans la tanière des Eperviers.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire