Accueil Interview Formation du nouveau gouvernement, des pseudos opposants rampent pour des postes ministériels

Formation du nouveau gouvernement, des pseudos opposants rampent pour des postes ministériels


gerry_net_600


Depuis le mercredi dernier, le désormais ex-Premier ministre Arthème Ahoomey-Zunu a
cédé officiellement la place au nouveau Selom Klassou. Ce dernier devra s’atteler à la formation de son gouvernement dont on n’attendra pas grand-chose. Mais déjà, des opposants rampent à limer leur ventre et face contre terre pour se faire enrôler dans l’équipe Klassou.
 
Agbéyomé Kodjo accompagne la dictature
 
« Nous avons assez d’énergie à libérer pour accompagner cette dynamique en cours et nous avons les personnes qualifiées pour faire ce travail », a déclaré Agbéyomé Kodjo, le président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS). Tout est dit. Il ne fait pas mystère de l’entrée de son parti au prochain gouvernement. A y voir de près, la récolte est bien maigre pour l’ancien Premier ministre.
Lui qui n’hésite pas à faire étalage de ses expériences et qui espérait mieux, devra se résigner à la portion congrue. Un poste ministériel qui serait un signe de remerciement pour ses efforts de zèle à en faveur de Faure Gnassingbé lors du dernier scrutin présidentiel. Et surtout un geste de reconnaissance de Selom Klassou à l’égard d’Agbéyomé Kodjo. Du temps de gloire de ce dernier, le nouveau Premier ministre, militant du RPT, était dans ses
bonnes grâces.
 
Au fond, l’alibi de « personnes qualifiées pour faire ce genre de travail » cache une grande déception. Le patron de l’OBUTS aurait fait des pieds et des mains pour être à nouveau Premier Ministre. Mais la Primature lui a filé entre les doigts. Qu’il doit se les mordre! Mais comme Agbéyomé Kodjo a raté une occasion de narguer ses anciens collègues de l’opposition réunis au sein Combat pour l’alternance en 2015 (CAP 2015), le poste ministériel s’avère une couverture contre une amertume. Au cas où lui-même ne fait pas partie du gouvernement, (ce serait troquer son statut d’ancien Premier ministre contre le statut du ministre), Gérard Adja, son Vice président serait pressenti pour faire partie de l’équipe Selom Klassou.
 
Gerry Taama, pas très net
 
Il n’y a pas qu’OBUTS que l’entrée au gouvernement fait ramper. Au Nouvel engagement togolais (NET), on se bouscule pour l’aventure gouvernementale. Cela n’étonne personne. Gerry Taama, le président et candidat à la dernière élection présidentielle avec un score minuscule, a habitué les Togolais à retourner sa veste au gré de ses humeurs. Il a exprimé ouvertement son désir de rentrer au gouvernement.
 
Ekon Francis, l’alliance contre-nature pour un poste ministériel
 
Sauf surprise, la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) de Francis Ekon sera dans le prochain gouvernement. Le parti a battu campagne pour le parti UNIR pour conforter son poste (sic) détenu par Octave Nicoué Broohm. Des alliances contre nature pour saborder la lutte pour l’alternance, on en a vu durant la campagne présidentielle.
 
C’est le cas aussi de la coquille vide de l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio qui a apporté son soutien à Faure Gnassingbé. L’opposant préhistorique aussi devrait faire des pieds et des mains pour conserver au moins un de ses membres au gouvernement au nom de l’accord caduc RPT/UNIR-UFC.
 
Toutes ces tractations pour la formation du nouveau gouvernement, pourraient réserver des surprises. Des partis tapis dans l’ombre ne ferment pas la porte. On ne serait pas surpris si le parti Comité d’action pour le renouveau (CAR) qui a déclaré ne pas être intéressé, revenait sur sa position et faisait son entrée au gouvernement.
 
Anani GALLEY
 
L’Alternative Togo
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

77 − = 69

LES + LUS

Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti?

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre...

Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits...

« Panique totale » dans le centre du Bénin: Au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les...

Togo, « Armes de guerre » de Faure Gnassigné : Comprendre la Supercherie.

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels...

Togo : Chasse à l’homme contre les militants du PNP à l’intérieur du pays.

Le parti exige la libération de Ouro-Djikpa TchatikpiDans un communiqué rendu public le...