Francis Pedro Amuzu : « Il n’y aura pas de groupe Parlementaire CST à l’Assemblée nationale »

0
581

pedro_amouzou

Les partis politiques ayant participé aux élections législatives du 25 juillet dernier sous la bannière du Collectif « Sauvons le Togo » (CST), ne formeront pas un groupe parlementaire qui portera la dénomination dudit regroupement, affirmé à l’Agence Savoir News Francis Pedro Amuzu, responsable à la communication du Collectif.

 

Cinq partis politiques dont l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean Pierre Fabre et l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo sont allés aux élections avec une liste commune sous la bannière du CST. Au total 19 sièges ont été enlevés par ce Collectif contre 62 pour l’Union pour la République (UNIR, le parti au pouvoir). Et pour former un groupe parlementaire, les partis ou regroupements de partis sont tenus d’avoir au moins 9 députés.

 

« Il n’y aura pas de groupe Parlementaire CST à l’Assemblée nationale. Il y aura un groupe parlementaire rassemblant les partis politiques du CST », a déclaré à l’Agence Savoir News M.Amuzu.

 

« Il faut comprendre que le CST est un regroupement de partis politiques et d’Associations. Et vous savez que les Associations n’ont pas pour vocation de conquérir le pouvoir, mais elles peuvent bien parler politique. Et c’est ce que nous sommes en train de faire. Alors un groupe Parlementaire CST à l’Assemblée nationale, suppose que le CST est devenu un parti politique. Loin de là. Ce sont les partis politiques au sein du CST qui ont participé aux élections », a-t-il indiqué.

 

« Et vous avez vu que les Associations ont laissé ces partis politiques seuls aller à ce scrutin. En respectant la constitution, il n’est pas normal qu’on ait un groupe parlementaire dénommé CST. Ne soyons pas des nains politiques. Nous avons vu ce que la société civile a fait dans d’autres pays dont le Sénégal », a-t-il soutenu.

 

« Nous sommes des gens responsables et qui réfléchissent. A l’Assemblée nationale, vous verrez ce qui va se passer. Nous savons où nous allons. On ne devance pas la musique, on écoute la musique et on danse. Si vous tentez de danser avant la musique, vous allez danser faux », a poursuivi Francis Pedro Amuzu

 

A en croire ce dernier, il n’y a pas du tout d’amalgame : « nous ne faisons aucun amalgame. Nous savons ce que nous somme en train de faire. Et c’est pour cela que le CST sera encore plus solide. Notre objectif, c’est d’aller à l’alternance ».

 

Réagissant par rapport aux informations qui font état de sérieux malaises au sein du Collectif, M.Amuzu a répondu : « c’est seulement au Togo que nous inventons l’épouvantail, soyons sérieux. Nous nous sommes levés avant que le jour ne pointe ».

 

Rappelons que le CST est un regroupement de partis politiques, d’Associations et organisations de défense des droits de l’Homme, créé en avril 2012. FIN

 
Junior AUREL
 
Savoir News
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

8 + 2 =