Gilbert Bawara à Agbéyomé Kodjo : « La loi s’appliquera de la manière la plus ferme, qu’on soit un ancien Premier ministre ou un prélat émérite »

0
1403

La manière dont le candidat Agbeyomé Messan Kodjo et l’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro comptent contester la victoire de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle du 22 février dernier, n’est pas du goût du gouvernement.

La dynamique Kpodzro revendique la victoire de son candidat Agbéyomé Kodjo àl l’élection présidentielle du 22 février 2020 et remet en cause les résultats proclamés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour contester ces résulatas, il appelle à une manifestation publique dans les rues de Lomé vendredi prochain.

A quelques jours de la tenue de cette manifestation, le Ministre de Fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale, Gilbert Bawara  tient à adresser un message aux constataires. Il n’y aura de demi-mesure en matière d’application de la loi pour les auteurs de troubles à l’ordre publique.

« Les lois s’appliqueront de la manière la plus ferme, qu’on soit un ancien Premier ministre ou un prélat émérite », a fait savoir ce mercredi le ministre Gilbert Bawara. « S’ils s’amusaient à vouloir poser des actes qui sont contraires à l’ordre public et à la loi, la réaction des autorités compétentes sera ferme », a-t-il lancé au micro de radio Victoire FM.

Le ministre dénonce une  »manipulation » de la part du prélat. Selon lui, l’échec de l’opposition lors de cette élection présidentielle est une preuve du désintéressement du peuple vis-à-vis de cette classe politique.

« Les deux personnages devraient tirer un certain nombre de conséquences et d’enseignements par rapport au désintérêt que les citoyens sont en train de manifester à leur égard. Les Togolais vaquent à leurs occupations. A cet âge-là, avec les responsabilités religieuses qu’il a jouées, nous aurions aimé qu’il soit là en train de méditer et de prier pour la paix dans le pays et non pas qu’il devienne un élément d’agitation et quelqu’un qui œuvre pour le désordre et la confusion », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs invité les populations à rester calmes et à ne pas céder à des manipulations pour mettre en mal la paix et la cohésion sociale.

Raphaël A.

source : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

67 − = 58