gilbert_bawara_500


La polémique suscitée par la mise sous tutelle du ministère de la Défense de la Force de Sécurisation des Elections Présidentielles de 2015 (FOSEP 2015), a été clarifiée ce jeudi par le ministre de l’Administration Territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara.
 
Il s’agit d’ « un lapsus qui s’est glissé dans la rédaction et la lecture du communiqué qui a sanctionné le conseil des ministres », a-t-il déclaré dans l’émission « club de la presse » de la radio Kanal FM.
 
« Je voudrais rassurer toute la presse ainsi que l’opinion publique que la FOSEP reste et restera toujours sous l’autorité du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, et non sous l’autorité du ministère de la Défense comme cela avait été annoncé », a-t-il dit avec précision.
 
Cette force censée sécuriser les élections présidentielles, a-t-il ajouté, ne pouvait être sous la direction du ministère de la Défense dirigé par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, qui pourrait lui-même être candidat à ces élections s’il est investi par son parti.
 
Cette attention accordée à la sécurisation des élections pour la protection de tous les Togolais, font du Togo « un exemple » pour la communauté sous régionale et internationale en matière électorale a tenu à relever le ministre qui n’a voulu que pour preuve la sollicitation en 2010 des commandants de la FOSE 2010 pour aider à la formation des éléments des forces de sécurisation des élections en Guinée.
 
Le ministre Bawara a tenu par ailleurs à rassurer que les commandants de la FOSEP-2015 vont être connus dans les prochains jours par décret présidentiel, ce qui donnera le ton à la formation ainsi qu’à la mise en marche de l’unité de sécurisation des élections.
 
Pour l’heure, le processus électoral poursuit son bonhomme de chemin avec la déclaration des différents candidats, ainsi que des travaux de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).
 
Gaël N.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

51 − 50 =