Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Habia continue la grève de la faim, la gendarmerie s’est repliée

Habia continue la grève de la faim, la gendarmerie s’est repliée

- Advertisement -


Devant l’ambassade du Ghana à Lomé au Togo, s’est produite ce lundi matin une scène inédite. Un détachement de la gendarmerie a fait le déplacement des lieux pour y chasser le président du parti ‘Les démocrates’, Nicodème Ayao Habia.
En grève illimitée de la faim depuis 6 jours devant cette représentation diplomatique pour la cause, dit-il, des défenseurs des droits de l’homme et de l’activiste incarcérés, l’ancien député et tous ceux qui ont fait le déplacement des lieux pour lui rendre visite, ont failli essuyer des coups de gaz lacrymogène. Mais finalement, après l’intervention des occupants de l’ambassade, les éléments des forces de l’ordre ont rebroussé chemin.
Sur les lieux ce matin, de chaudes discussions ont eu premièrement lieu entre le premier porte-parole du front citoyen ‘Togo debout’ (FCTD), le professeur David Dosseh et le commandant qui conduisait la troupe. Ensuite, s’en est suivie une autre discussion entre le concerné et la gendarmerie. Mais Nicodème Habia a refusé catégoriquement de quitter les lieux.
L’atmosphère, à un moment, était électrique. Sur une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux à ce propos, on peut entendre des cris de colère d’hommes et de femmes visiblement pas d’accord avec la gendarmerie. « Personne ne bouge d’ici. Soit vous nous tuez tous, soit vous nous emprisonnez tous », disait une femme.
Que s’est-il passé pour que la gendarmerie vienne sur les lieux pour faire déguerpir le président du parti ‘Les démocrates’, parti membre de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition ? Selon les informations, c’est forte de l’information venant du front citoyen ‘Togo debout’, une organisation de la société civile qui dit lutter aux côtés des populations togolaises, que la gendarmerie a débarqué ce lundi matin sur les lieux.
« En soutien à tous les prisonniers politiques au Togo et surtout à nos frères de la société civile, le FCTD vous convie à déposer une bougie à l’ambassade du Ghana demain à 8h. La campagne » une bougie pour la liberté » vise à ramener la lumière sur la situation de toutes ces personnes détenues arbitrairement dans notre pays. Luttons sans défaillance », indique l’appel.
Nicodème Habia se prive de nourriture depuis 6 jours devant une ambassade d’un pays voisin du Togo et dont le président est le principal facilitateur de la crise politique togolaise. L’acteur politique souhaite ainsi attirer l’attention des autorités togolaises et les amener à libérer les membres du mouvement Nubueke, le président du Réseau des jeunes africains pour la démocratie et le développement (REJAAD) et le porte-parole du mouvement ‘En aucun cas’. A mesure que les jours passent, sa manifestation attire du monde.
 
Global actu
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

6 + 4 =

LES + LUS

Présidentielle 2020 : Appel à un vote utile

Des citoyens lancent un vibrant appel à la population togolaise à faire un choix utile ce...

L’appel des forces du consensus démocratiques au peuple togolais pour une alternance

https://www.youtube.com/watch?v=ewTmxCOBZQ4     https://www.youtube.com/watch?v=whO8IPz0PVI

Elections Présidentielles de 2020 au Togo; la MFWA Demande la Sécurité des Médias et un Accès Ininterrompu à Internet

Le 22 février 2020, les Togolais se rendent aux urnes pour élire un président. Sept candidats se présentent à...

Entreprenariat/ La MSO, une réponse ingénieuse pour accompagner la jeunesse africaine

La Maison du Savoir et des Opportunités se structure pour répondre aux besoins des populations togolaises et de toute...

Menace de coupure d’Internet pendant l’élection présidentielle : Une coalition internationale interpelle le régime togolais

Dans une lettre adressée à la ministre de la Poste, de l’Economie Numérique et des Technologies de l’Innovation,...