Henry Gaperi siffle la fin de la corruption au Togo


henry_gaperi

Qu’a dit Henry Gaperi, le commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR) lors de la cérémonie de passation de service et de prise de fonction de l’OTR vendredi au cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor ?

Après avoir rappelé que les Togolais ne rêvent pas, qu’ils sont bien dans la réalité, M. Gaperi a déclaré que les bénéfices de l’institution qu’il va diriger ne sont plus à démontrer.

Pour lui, l’OTR fera en sorte que tout l’argent collecté ira au trésor avec la garantie de « transparence » et de « tolérance zéro » pour la corruption.

« Aujourd’hui est un très grand jour parce qu’il est très significatif pour l’équipe dirigeante de l’OTR et consacre formellement les opérations des services des impôts et de la douane de l’office. Je voudrais rappeler que nous sommes vraiment dans la réalité et les bénéfices pour les populations togolaises ne sont plus à démontrer », a-t-il indiqué pour commencer.

Le plus important, selon lui, c’est que « l’institution de l’OTR est une bonne occasion pour la transparence et une tolérance zéro pour la corruption parce qu’elles constituent les pierres angulaires d’une administration moderne ».

Mieux, M. Gaperi reconnait qu’il y a plusieurs défis à relever, notamment dans le changement du management et des « vieilles habitudes »mais, a-t-il promis, « nous allons faire en sorte que tout l’argent qui sera collecté par les impôts, les douanes et les services généraux ira au trésor ».

Telli K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils