Accueil ECONOMIE Indice mondial de l’entrepreneuriat 2018 : Le Togo absent du classement, le...

Indice mondial de l’entrepreneuriat 2018 : Le Togo absent du classement, le Ghana 1er en Afrique de l’ouest

- Advertisement -


L’Indice mondial de l’entrepreneuriat 2018 vient d’être publié par l’Institut pour l’entrepreneuriat et le développement mondial (GEDI). Pour cette édition, 137 pays ont été évalués sur 14 critères portant sur l’environnement de l’entrepreneuriat. Le Togo, contrairement à ses voisins de l’Afrique de l’Ouest, ne figure pas dans le classement. Le Ghana occupe la première place dans la région ouest-africaine. Les États-Unis sont classés champion de l’entrepreneuriat.
Les critères et les grandes tendances
Parmi les différents critères utilisés dans l’évaluation de l’environnement de l’entrepreneuriat dans le pays, on peut retenir la perception des opportunités, la compétence de démarrage, l’acceptation des risques, le réseautage, le soutien culturel, la technologie, le capital humain, la compétition, l’innovation des produits, l’internationalisation, la forte croissance et la disponibilité du capital.
Partant de ces critères, les pays occidentaux occupent le haut du classement et se positionnent comme les meilleurs élèves en termes d’entrepreneuriat. Les Etats-Unis, la Suisse, le Canada, le Royaume-Uni, l’Australie, le Danemark, l’Islande, l’Irlande, la Suède et la France occupent les dix premières places. En Europe, la Suisse, le Royaume-Uni et le Danemark occupent les trois premières places et sont suivis de l’Islande (4ème), l’Irlande (5ème), la Suède (6ème) et la France (7ème). L’Allemagne, première puissance économique de l’Union européenne est classée 11ème devant la Belgique et le Luxembourg.
En Asie, l’Australie occupe la première place devant Hong-Kong, le Taïwan, la Corée du Sud et le Singapour. Le Japon est 6ème et la Chine 9ème. Le classement du Moyen-Orient est dominé par l’Israël, le Qatar et les Emirats Arabes Unis. En Afrique Sub-saharienne, le Botswana, l’Afrique du Sud et la Namibie occupent les trois premières places et devancent le Gabon, le Swaziland et le Rwanda. La nation la plus performante dans l’entrepreneuriat en Afrique de l’ouest est le Ghana (7ème en Afrique sub-saharienne). Le Nigeria est 8ème et la Côte d’Ivoire 11ème.
Le Togo absent du classement
Du Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (Faiej) au Programme d’Appui au Développement à la Base (Pradeb) en passant par le Forum des Jeunes Entrepreneurs togolais, les concours d’applications innovantes, notamment AppsTogo, le Réseau des jeunes entrepreneurs pour l’émergence de l’Afrique, le Youth Competency Development Center (Centre de développement de compétence des jeunes, en Français), etc. nombreux sont les initiatives, programmes et projets cités dans les discours officiels comme tournés vers la promotion de l’entrepreneuriat, surtout celui des jeunes. Pourtant, rien ne semble confirmer une réussite ou du moins une progression dans ce domaine au Togo. Le pays n’existe pas vraiment sur la carte des Etats qui font de la promotion de l’entreprenariat une priorité.
Cette affirmation se justifie par la dernière publication de l’Institut mondial de l’entrepreneuriat et du développement (GEDI). L’Indice global de l’entrepreneuriat 2018 disponible depuis quelques jours ne fait aucune mention du Togo alors que ses voisins comme le Bénin, le Ghana et le Burkina Faso. Et c’est une surprise pour plus d’un que malgré le tintamarre qui entoure les multiples projets, malgré tout ce qui se dit et semble se faire autour de la question de l’entreprenariat, le Togo ne figure pas dans ce classement, vitrine de l’entreprenariat à travers le monde.
Cette absence est peut être liée à l’inexistence de données sur le pays. Mais cette hypothèse n’est pas soutenable puisque le Togo abrite le Global Entrepreneurship Network (GEN) ou Réseau Mondial de l’Entrepreneuriat issu du GEDI. L’autre facteur explicatif de cette absence au classement est la fiabilité des données. Si elles ne sont pas vérifiables, les données ne peuvent faire l’objet d’évaluation.
Mais au-delà, la réalité de l’entreprenariat au Togo est que l’environnement ne permet pas aux Togolais d’entreprendre. Il y a, entre autres, la perception de la Justice et le difficile accès au financement.
Géraud A.
Source : Liberté No.2572 du 5 décembre 2017
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

74 − = 64

LES + LUS

Tentative d’insurrection : Le Togo veut mettre la main sur « Master Tiger » depuis la Belgique

Ils sont désormais 28 personnes à être arrêtées dans l’affaire de tentative d’insurrection orchestrée le 23 novembre...

Togo : Le Président de la CENI Tchambakou Ayassor trempé dans un scandale de 7 milliards de FCFA

En République togolaise, chacun a sa petite histoire de vol, de pillage et de malversations. Chacun, surtout...

Togo, Mauvaise Gouvernance : Ça coince pour les 275 milliards de Francs CFA du MCC

Stanislas Baba, coordonnateur MCC Togo | Photo : DR Le processus électoral devant aboutir à l’élection...

Togo, Présidentielle 2020 : Fourmis, Pangolins et Zouaves chauffent la forêt… en attendant les Fauves

La présidentielle de 2020 devra se tenir dans la période du 19 Février au 05 mars. Sous...

Insécurité à Lomé : Un braqueur abattu par la police à Adidogomé

La police nationale vient de déjouer un plan de braquage à Adidogomé (banlieue sud-ouest de Lomé), avec...