Interpellation d’Antoine Randolph : Yark Damehame demande à Jean-Pierre Fabre de se calmer


yark_600


Il n’y a plus de doute sur l’interpellation du citoyen français d’origine togolaise, Dr Antoine Randolph. Réagissant sur une radio locale, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, col. Damehame Yark a confirmé l’information. Selon lui, l’intéressé n’a pas été arrêté à la plage mais à Sanvee-Kondji par la Direction centrale des renseignements intérieurs.
 
« Il a été interpellé pour des problèmes de sécurité, on n’a rien à faire avec son opinion politique. Politiquement, des gens se comportent peut-être même pire que lui mais ils n’ont jamais été inquiétés. C’est la sécurité qui nous importe », a déclaré le ministre.
 
M. Yark dit avoir bien reçu la lettre à lui adressée par le leader du parti politique, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) en sa qualité de chef de file de l’opposition. Cependant, le ministre dit n’avoir pas « le temps pour lui répondre ».
 
Pour lui, ce qui importe, c’est que le médecin vétérinaire n’a pas été interpellé fortuitement. Aussi, a-t-il ajouté, la stabilité et la paix du pays importent plus que tout. « Si les gens ont pu marcher dans ce pays pendant cinq ans, c’est parce qu’il y a la sécurité et la paix. L’interpellation n’est pas gratuite, il n’a pas été arrêté arbitrairement, le Togo a beaucoup évolué. S’il n’y a pas de raison, il ne sera pas interpellé, que les gens se calment. L’intéressé même ne se plaint pas, je ne sais pas pourquoi les gens se donnent ce plaisir », a-t-il relevé.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *