Interview d’Angèle Dola AGUIGAH, présidente de la CENI : « Les Togolais iront aux urnes (…) entre la fin du mois de juin et la toute première semaine du mois de juillet »

0
379

angele_aguigah_500

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé mardi, en marge d’une rencontre avec les formations politiques et la presse, la période à laquelle elle compte tenir les prochaines élections législatives. L’information a été donnée par sa présidente en exercice Angèle Dola AGUIGAH. « Les Togolais iront aux urnes (…) entre la fin du mois de juin et la toute première semaine du mois de juillet », a-t-elle confié à l’Agence Afreepress au cours d’une interview accordée à la fin de ladite rencontre. Lire l’entretien.

Afreepress : Bonjour madame la présidente, dites-nous à quelle date exactement les Togolais iront aux urnes.

Angèle Dola Aguigah : Les Togolais iront aux urnes après avoir rempli toutes les obligations qui vont les y accompagner et ce sera entre la fin du mois de juin et la toute première semaine du mois de juillet.
Afreepress : C’est-à-dire entre le 1er et le 7 juillet ?
Angèle Dola Aguigah : Pour l’instant je ne donne pas cette date précise, mais on est dans cette période-là.

Afreepress : Vous avez présenté mardi une opération d’élimination des doublons du fichier. Comment s’est-elle déroulée ?

Angèle Dola Aguigah : Nous avons invité les partis politiques et les médias parce que ce sont eux qui nous accompagnent et qui expliquent aux populations comment les choses se passent et comment nous travaillons. Nous avons également invité la société civile et les partenaires techniques et financiers pour voir le travail que nous sommes en train de faire ensemble. Nous avons voulu montrer comment se traite le fichier électoral pour que lorsqu’on ira les afficher la semaine prochaine les gens se rendent compte effectivement que c’est un fichier traité et que nous avons essayé d’apurer le maximum de gens. Mais cela n’empêche que les populations soient sensibilisées pour aller détecter les étrangers, les jeunes mineurs qui n’ont pas le droit de se faire enrôler par et les gens qui se sont fait enrôler plusieurs fois sur plusieurs kits à la fois. Mais il faut aussi expliquer que ce n’est pas possible à un citoyen de se faire enregistrer sur le même kit au même moment.
Donc ces personnes-là ont été dans plusieurs centres de recensement pour aller se faire enrôler. On doit les enlever pour ne pas gonfler inutilement le fichier électoral et ces gens-là ne peuvent pas voter plusieurs fois.
L’effectif des personnes recensées va diminuer par rapport à 3 millions 100, mais pas trop. Ces gens représentent un petit pourcentage d’inscrit.

Afreepress : Est-ce que la CENI rassure sur la transparence des élections à venir ?

Angèle Dola Aguigah : Nous rassurons et c’est justement la raison pour laquelle nous vous avons convié aujourd’hui pour voir. On ne peut pas aller à des élections avec un fichier électoral qui n’est pas propre. C’est la propreté et le nettoyage de ce fichier pour lequel nous avons convié les représentants des partis politiques et la presse.

Afreepress : Vous avez également parlé de l’appel à candidature qui sera lancé. Il consiste à faire quoi ?

Angèle Dola Aguigah : L’appel à candidature concerne les gens qui sont des candidats dans chaque parti politique. Il faut que ceux qui veulent être des candidats puissent déposer leur dossier de candidature qui sera traité au niveau de la CENI. La période d’appel à candidature sera bientôt ouverte.
propos recueillis par Olivier A.

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

13 − = 4