Interview Nicodème Habia : « Faure Gnassingbé va créer un problème s’il ose se représenter encore en 2015 »


nicodeme_515

A la suite des divergences de vue avec son ancienne formation politique, l’UFC, Nicodème Habia, ex député, de ce parti, a été exclu en compagnie de certains de ces camarades. Mais on annonce une nouvelle formation politique venant de ces exclus dans les prochains jours. Nicodèma Habia, l’un des acteurs de la formation politique en gestation dans l’interview qui suit nous donne les motivations qui sous tendent la création de ce parti. Il est revenu également sur certains sujets d’actualité.

TOGO ACTUALITE : Après l’ANC, on annonce encore la création d’un nouveau parti politique venant des exclus de l’UFC. Ce n’est pas trop de parti politique pour ce petit Togo ?

Nicodème HABIA : Je crois qu’on a beaucoup de partis politiques mais je crois aussi que dès notre exclusion de l’UFC, il ya aussi beaucoup de militants qui ont aussi déposé leur démission sur la table de l’UFC et c’est ces militants qui nous demandent de créer un parti politique parce qu’ils ne veulent par aller ailleurs. Ils veulent toujours nous suivre parce qu’ils savent ce que nous pouvons faire sur le terrain. C’est la raison pour laquelle nous voulons créer notre propre parti politique.

TOGO ACTUALITE : Est-ce à dire que le lien est définitivement rompu avec l’UFC et que vous ne pouvez plus revenir à l’UFC ?

Nicodème HABIA : Pas du tout, on va créer notre parti politique et si l’UFC a besoin de nous, on peut se voir ensemble et discuter de la vie politique de notre pays. Donc nous sommes majeurs sur le terrain politique quand bien même on n’est pas vieux en âge. Nous aussi on peut créer un parti politique et le gérer.

TOGO ACTUALITE : Ce morcellement des partis politiques se réclamant du changement n’est-elle pas un frein à l’alternance pacifique au Togo ?
Nicodème HABIA : Pas du tout ! Il suffit que les leaders se comprennent, il suffit que les leaders fassent profil bas, il n’y a aura pas de problème.

TOGO ACTUALITE : Vos anciens amis de l’UFC viennent de sortir un mémorandum épinglant les responsables actuels de l’ANC. Comment appréciez-vous cette sortie de ces cadres de l’UFC ?

Nicodème HABIA : Je crois que c’est un acte de vengeance au niveau de l’UFC c’est pourquoi je ne suis pas d’accord avec ce mémorandum parce que nous sommes à deux pas des élections présidentielles et je crois que ça va encore fragiliser l’opposition. J’interpelle les partis politiques à faire amende honorable. Il faut que les prélats, les chefs traditionnels, les chefs vaudou fassent quelque chose pour libérer ce pays parce qu’on ne veut pas que les Togolais meurent encore pour une quelconque élection dans ce pays.

TOGO ACTUALITE : On parle de plus en plus de candidature unique de l’opposition. Est-ce que vous y croyez ?

Nicodème HABIA : Je suis partant pour la candidature unique de l’opposition car c’est ça seul qui peut sauver le peuple togolais parce que c’est comme ça seul que l’opposition toute entière pourra se mobiliser et accompagner le peuple togolais.

TOGO ACTUALITE : Vous étiez très dur avec Jean-Pierre Fabre au début de sa dissidence créant l’ANC, aujourd’hui c’est vous qui entrer en dissidence avec l’UFC. Quelle relation entretenez-vous avec Jean-Pierre Fabre aujourd’hui?

Nicodème HABIA : Tu viens de dire que j’ai été violent envers lui. Ça c’est la vie, c’est la politique. Nous sommes sur un terrain politique mais quand l’intérêt du peuple est en jeu on peut faire profil bas pour libérer le peuple.

TOGO ACTUALITE : Est-ce à dire que vous adhérer pleinement à l’option de Fulbert Attisso qui était votre camarade au sein du MCA ?

Nicodème HABIA : Je crois que beaucoup m’ont posé cette question. Je suis d’accord avec Fulbert, je suis d’accord avec la philosophie de Fulbert Attisso qu’il y ait une candidature unique de l’opposition en 2015 et c’est maintenant qu’on doit commencer cette stratégie pour l’opposition togolaise.

TOGO ACTUALITE : Et si Faure Gnassingbé se présentait encore en 2015 ?

Nicodème HABIA : Je crois qu’il va créer trop de problème s’il ose se présenter en 2015 parce que le référendum de 1992 voté largement par le peuple togolais n’autorise pas Faure Gnassingbé à se représenter. Il a déjà fait deux mandats à la tête du pays et il ne peut plus se représenter pour une troisième fois parce que c’est le parti au pouvoir, le RPT qui a tripatouillé cette constitution. Soit ils nous demandent de trancher de nouveau le problème par un autre référendum pour demander l’avis du peuple donc en un mot, Faure Gnassingbé ne doit plus se représenter en 2015 mais il faut que l’opposition fasse son travail au lieu de dire que si on gagne on va les arrêter, ce n’est pas une bonne stratégie, il faut qu’on rassure l’adversaire, il faut qu’on lui donne des garanties, il faut aider l’adversaire à sortir par la grande porte.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils