« Je défendrai jusqu’à ma dernière goutte de sang cette victoire…» Agbeyomé Kodjo

0
2400

L’ancien Premier Ministre Togolais, Agbeyomé Messan Kodjo ne lâche pas prise. Arrivé en seconde position des présidentielles du 22 février 2020, d’après les résultats définitifs de la Cour Constitutionnelle, l’homme n’a cessé de revendiquer sa victoire ‘confisquée’, selon lui, par le président sortant.

Cette revendication politique, du candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro couplée de la nomination d’un premier ministre et du ministre des affaires étrangères, l’a coûté quelques convocations au SCRIC, suivies de son arrestation, en avril dernier.

Libéré plus tard et placé, sous contrôle judiciaire, le président du MPDD, connu pour sa verve et sa témérité, ne s’est pas laissé intimité par cette épée Damoclès qui pèse au-dessus de sa tête. Il a continué par multiplier les sorties médiatiques, revendiquant sa victoire.

Se sentant menacé, Agbeyomé Kodjo vit depuis quelques jours en clandestinité. Depuis son maquis, le député affirme  qu’il continuera par défendre la victoire du peuple jusqu’à son dernier souffle.

Même s’il annonce avoir été approché par les émissaires du président Faure Gnassingbé pour une médiation, l’homme d’État, reste convaincu d’une chose. Ne pas trahir le peuple Togolais.  

Sa victoire est reconnue par tous les bords politiques à commencer par les émissaires de Faure Gnassingbé et des personnalités éminentes de l’opposition.

« Je défendrai jusqu’à ma dernière goutte de sang cette victoire éclatante et historique du peuple Togolais. C’est une mission, je ne dérogerai pas et je ne vous trahirai pas »  a-t-il déclaré dans un message à la nation Togolaise, diffusé sur les réseaux sociaux.

« La CENI ayant prêté serment de travailler en toute impartialité doit apporter la preuve du respect du serment que ses membres ont prêté » a-til ajouté.

Il appelle en ce sens, les Togolaises, Togolais et aux amis du Togo, à une série d’actions. Dans un premier temps, Dr Kodjo convie le peuple pour deux jours de jeûne et de prières intenses à Dieu, les 25 et 26 juillet pour la délivrance totale du pays, dit-il. La journée du 27 juillet 2020, sera elle consacré « à l’action de grâce ou chaque compatriote Togolais fera donc de ce qu’il peut en reconnaissance de l’exhaussement de nos prières au souverain Dieu créateur ».

L’ancien Président de l’Assemblée Nationale espère donc une libération Totale du peuple Togolais, le 01 août 2020. Ceci grâce à la grande manifestation, à laquelle, il appelle, tous les militants de l’opposition à un sursaut transpartisan pour l’alternance au Togo.

L’intégralité de son message ici :

source : togomedia24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

67 + = 73