Jean-Pierre Fabre accuse le journaliste Firmin Teko-Agbo de « diffamation » et l’attaque en justice

0
69


Le journaliste et chroniqueur politique, Firmin Teko-Agbo, a rendez-vous avec les juges du Tribunal de première instance de Lomé. Ce sera le 10 octobre prochain. Face à lui, se tiendra debout son accusateur, le chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre Fabre.
Que reproche le président de l’Alliance nationale pour changement (ANC) à ce journaliste qui passe les matinées de chaque vendredi dans l’émission « actu débat » de radio Métropolys animée par Eli Goka Adokanou le fils ? Il l’accuse de « diffamation » et indique dans sa plainte que Firmin Teko-Agbo aurait propagé des « mensonges » sur son compte dans l’une de ses émissions sur radio Métropolys.
Le journaliste aurait déclaré sur cette radio que le président de l’ANC aurait fait intervenir le chef de l’État Faure Gnassingbé pour faciliter le recrutement d’une de ses filles à la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). Il l’aurait également accusé d’avoir encaissé plusieurs milliards F CFA de la part du Président Faure Gnassingbé. Des sous que lui aurait laissés M. Faure Gnassingbé chez Alassane Ouattara, le président de la République de Côte d’Ivoire au lendemain de la présidentielle de 2015.
« Le but manifeste poursuivi par le journaliste est de discréditer M. Fabre et son action politique en qualité de chef de file de l’opposition, porter atteinte à son honneur et le diffamer en le faisant passer pour un homme politique sans conviction qui mène la population en bateau par son action politique », indique le conseil du chef de file de l’opposition dans l’acte d’accusation.
Il faut rappeler que le journaliste devra comparaitre avec les responsables de radio Métropolys. Une radio sur laquelle il a, selon Jean-Pierre Fabre, proféré ses propos à son endroit.
A.Y.
 
afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire
Entrer votre nom ici