Jean-Pierre Fabre : « Jamais l’ANC n’a attaqué, ni agressé aucun responsable d’un parti politique »

1
749

Avec sa Rentrée politique, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) compte poursuivre la lutte politique avec rigueur et vérité, comme elle a toujours su le faire pour l’alternance politique au Togo. Face à la presse ce mercredi 14 octobre 2020 à Lomé, les Responsables du parti orange ont donc présenté les grandes lignes de ce qui sera leur combat politique dans les prochains jours.

Après une longue pause postélectorale, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a refait le 10 octobre dernier, sa Rentrée politique avec l’organisation d’un Conseil National, qui a permis au parti de redéfinir les grandes lignes de ce qui sera sa lutte politique dans les jours à venir.

La remobilisation

Dans les jours à venir, l’ANC compte remobiliser les populations en vue de la réalisation consensuelle des réformes politiques et électorales susceptibles d’ouvrir la voie à l’alternance et au changement démocratiques.

En ce sens, le Bureau de l’ANC, devra donc parcourir l’ensemble du territoire national pour des séances de sensibilisation et d’explications aux populations.

L’objectif étant d’expliquer aux populations les défis qui s’imposent et permettre à l’opinion de comprendre ce qui se passe.

Pour Jean-Pierre Fabre, Président de l’ANC, « il faut toujours expliquer à l’opinion ce qu’elle ne comprend pas et l’amener à comprendre les raisons de certaines situations, parce qu’il y a trop de confusion qu’il faut clarifier».

La recherche d’une synergie

Conscient que le changement démocratique ne peut s’opérer que par la synergie d’action, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) s’engage à travailler dans une synergie d’action avec des partenaires politiques responsables et sérieux, dont l’engagement aux côtés du peuple togolais se veut réel.

Selon M. Fabre, « la confiance est fondamentale lorsque vous voulez travailler ensemble ». Et pour ceux qui accusent le parti de ne pas être rassembleur, le Président répond : « Jamais l’ANC n’a attaqué, ni agressé aucun responsable d’un parti politique ». Mieux, le parti a suffisamment montré par ses actes sa volonté d’une synergie d’action.

Ainsi, dans la logique qui a toujours été la sienne, l’ANC s’engage à tout mettre en œuvre pour assurer la consolidation de l’unité et de la cohésion du parti autour  des valeurs pérennes, que sont la recherche de l’intérêt national et l’engagement politique.

Caleb AKPONOU / gapola

1 COMMENTAIRE

  1. Aucun responsable de parti politique est attaqué ni agressé par l’ANc
    Ou l’anc n’a attaqué ni agressé un responsable d’aucun parti politique.

    Le titre là est tordu ou bien c’est moi qui perd quelque chose ?????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 8