photo archives | illustration


Finalement, tous les responsables de la Coalition des 14 sont catégoriques sur la situation : Pas question d’aller aux élections sans les réformes nécessaires.
Lundi, dans une interview accordée à la Chaine française, TV5, Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition togolaise, a réaffirmé cette position ferme. Selon lui, le découpage électoral pose un sérieux problème.
« Il y a la question du découpage électoral qui reste intacte. Nous n’irons jamais aux élections avec le découpage électoral actuel », a-t-il lâché.
Pour le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, parti membre de la Coalition des 14), il faut d’abord régler les problèmes « un à un ». Et c’est une fois que ces questions de réformes seront résolues qu’on pourra organiser une élection crédible et transparente au Togo.
Intervenant ce matin sur les ondes de la radio Victoire FM, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la C14, a réitéré qu’ils n’iront pas aux élections dans les conditions actuelles.
Godfrey Akpa
 
icilome
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

68 − 64 =