Le prête excommunié Mathias Vigan alias le « pape Christophe XVIII » et Vicencia alias Parfaite de l’« église catholique universelle nouvelle et originelle du Bénin » | Photo : Coups Francs


Bénin, pays par excellence du vaudou et des pratiques mystiques, c’est là-bas où Jésus-Christ que les prophètes annoncent le retour depuis 2000 ans, est parti discrètement renaître, plus sur l’étable, mais sur un terrain d’écureuils. L’homme qui se présente comme ” Christ Sauveur” , a 45 ans, un niveau d’études de classe de terminale, il est divorcé et père de cinq enfants. Au début des années 2010, il se lève un matin et raconte aux amis aussi paumés que lui, qu’il a reçu une révélation qui fait de lui désormais “Jésus-Christ le sauveur “. Alleluia!

Un jour, il annonce à ses disciples la fin du monde pour le 29 mars 2015. Il leur fait comprendre qu’ils peuvent être sauvés à condition de vendre tous leurs biens et d’investir dans la Maison de Dieu qui n’est rien d’autre que la sienne .Un de ses disciples lui offre un immeuble et une voiture de luxe évalués à 100 millions de francs CFA. La vie de grand seigneur commence avec une série d’escroqueries auprès d’esprits crédules .

C’est son disciple qui, après tant de sacrifices et de fausses prophéties, qui s’est réveillé et a porté plainte contre Jésus Christ le sauveur du Bénin . Plusieurs autres témoignages sur ses rites et ses préceptes comme la déscolarisation des enfants accablent l’accusé. Le faux fils de Dieu, arrêté et placé en détention provisoire, est poursuivi pour escroquerie en bande organisée et extorsion de fonds.

Ce n’est pas un cas isolé. Il y a la célèbre ” Eglise catholique universelle nouvelle et originelle du Bénin ” , le nom donné à une secte d’excommuniés , qui attire des milliers de fidèles, et rivalise avec l’Eglise catholique du Bénin. Elle a été créée par une femme qui s’est autoproclamée ” dieu, esprit saint ” de Banamè, ici sur la photo ci-dessus. Selon les responsables de l’Eglise catholique authentique, il s’agirait d’ un ” phénomène du diable “, pour entretenir le schisme qu’elle a instauré entre les fidèles de l’Eglise catholique du Bénin.

Celle qui se fait appeler Parfaite, se prénomme en fait Vicencia, selon les membres de sa famille, a réussi à embobiner les fidèles. A Banamè, se tiennent des pèlerinages, prêches, séances d’exorcisme, célébrations eucharistiques. En 2014, elle a consacré 5 sœurs religieuses, 18 prêtres, 1 évêque et de 12 cardinaux. Sans compter que ” l’église catholique universelle nouvelle et originelle du Bénin ” avait déjà à sa tête le ” pape Christophe XVIII “, Mathias Vigan à l’état civil, un prêtre excommunié de l’Eglise catholique ( à gauche sur la photo ).

“Jésus Christ le sauveur “du Bénin a été arrêté, mais toutes les autorités ont peur d’aller s’attaquer à sa mère ” dieu esprit saint ” qui a de longs bras dans tous les cercles décisionnels.
 
Source : Coups Francs
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 2