Jeune tué à Adakpamé : « Acte crapuleux, suffisamment grave qui mérite d’être rapidement élucidé » (Général Yark)

0
1785
Le général Yark Damehame.
Le général Yark Damehame.

Le corps sans vie d’un jeune homme a été découvert tôt jeudi à Adakpamé, « acte crapuleux, suffisamment grave qui mérite d’être rapidement élucidé », a martelé vendredi soir, le général Yark Damehame (ministre de la sécurité) dans un communiqué rendu public.

« L’examen du corps relève des hématomes sur tout le corps, laissant présumer des sévices corporels, au moyen de bâtons dont aurait été victime le défunt », souligne le communiqué.

Des informations recoupées sur les lieux, poursuit le texte, font état de ce que la victime qui dormait avec son épouse, serait sorti aux environs de 23H dans la nuit du 22 au 23 avril, pour des besoins à proximité de son domicile.

« Ayant constaté l’absence prolongée de son époux, la femme a alerté vers 2H, les voisins qui malheureusement, ne pouvaient entreprendre des recherches, du fait du couvre-feu. Ce n’est qu’au lendemain, aux environs de 5H, que le corps inanimé de l’intéressé est découvert devant la maison ».

Le général Yark présente, au nom du gouvernement, ses sincères condoléances à la famille éplorée.

Il a « instruit la gendarmerie nationale de mener une enquête diligente pour retrouver dans les plus brefs délais, les auteurs de cette barbarie ».

Le ministre « rassure la population que toutes les personnes impliquées dans cette barbarie, répondront de leurs actes devant la loi et ce, qui qu’elles  soient ».

Précisons que vendredi, des jeunes d’Adakpamé, très en colère, ont brûlé des pneus et dressé de barricades sur certaines voies, accusant les éléments de la force anti-pandémie d’avoir tué le jeune homme, lors du couvre-feu. Des échauffourées ont été enregistrées entre forces de l’ordre et jeunes du quartier. FIN

savoir news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

85 − 79 =