Joseph Weiss : « Il revient aux togolais de trouver la paix, des accords durables et une perspective commune pour un avenir meilleur »

0
494

weiss_dussey

« Il revient aux togolais de trouver la paix, des accords durables et une perspective commune pour un avenir meilleur », a déclaré Joseph Weiss, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo lors d’une réception à sa résidence à l’occasion de la fête nationale de son pays.

 

Plusieurs personnalités (des ministres, des diplomates, des hommes politiques, des représentants de la société civile etc.) étaient de la fête. Le gouvernement a été représenté par le ministre des affaires étrangères Robert Dussey.

 

« Pour nous allemands, cette journée sera toujours une journée de rêve, une journée où les aspirations d’un peuple à l’unité dans la liberté, se sont réalisées. Sans la moindre effusion de sang, une révolution a eu lieu. Elle a ouvert un nouveau chapitre de l’histoire », a déclaré M.Weiss faisant l’historique de son pays.

 

Ce dernier n’a pas manqué de jeter un regard sur l’actualité politique togolaise, avant de dresser l’état de la coopération entre le Togo et l’Allemagne et les différents chantiers.

 

Selon lui, « si la classe politique togolaise préfère la confrontation et des moyens autres que le dialogue, les solutions à ses problèmes ne viendront pas de l’extérieur ».

 

« Il revient aux togolais de trouver la paix, des accords durables et une perspective commune pour un avenir meilleur », a souligné le diplomate allemand.

 

« Les bonnes informations ne passent pas. L’information est souvent soit incomplète, trop tard ou mal véhiculée, elle suscite des malentendus. A mon humble avis, un effort énorme aussi bien individuel que collectif, devrait être fait pour arriver aux contacts directs entre les différentes personnes. Je suis convaincu – et l’expérience des derniers mois me le confirme – que beaucoup de conflits dans ce pays n’existeraient pas, si on arrêtait de parler de l’autre, au lieu de parler avec l’autre », a souligné M.Weiss.

 

Il s’est dit « très soulagé et heureux » de voir la classe politique trouver un accord minimal pour les élections législatives du25 juillet dernier.

 

« Même si les résultats n’ont pas plu à tout le monde, la nouvelle configuration de l’Assemblée nationale offre la possibilité d’engager des réformes ambitieuses et courageuses qui sont essentielles pour la population togolaise. (…). Les élections législatives réussies dans le calme représentent aussi un encouragement fort pour la tenue des élections locales. Tout comme la population togolaise, la coopération allemande aspire à ces élections. Sans conseillers démocratiquement élus, la décentralisation – que nous avons choisie ensemble comme un secteur de notre partenariat et les investissements dans les infrastructures locales – n’aura guère de sens », a indiqué M.Weiss.

 

Ce dernier s’est longuement appesanti sur l’état des relations entre le Togo et son pays, ainsi que les grands chantiers, après une reprise entière de la coopération.

 

« La GIZ a pris la vitesse de croisière avec l’ouverture de son bureau à Lomé et à Kpalimé. Les bureaux de Tsévié et de Sokodé vont bientôt suivre. Notre objectif est clair : nous voulons une coopération de proximité, une coopération, non sur papiers, mais avec des résultats concrets sur le terrain », a-t-il poursuivi.

 

« En plus des 27 millions d’euros de la coopération, il y a eu des financements supplémentaires allemands de 7,5 millions d’euros pour la réhabilitation de la centrale de Nangbéto, 3 millions d’euros en plus pour un petit contournement, 5 millions pour protéger l’environnement et 7,5 millions pour un nouveau projet transfrontalier, afin de protéger la biosphère du fleuve Mono (entre le Bénin et le Togo) », a-t-il ajouté.

 

Il n’a pas oublié l’investissement d’environ 250 millions de dollars par le groupe allemand HeidelbergCement dans une usine de clinker à Tabligbo.

 

Le ministre togolais des affaires étrangères a pour sa part, salué le travail abattu par le diplomate allemand.

 

« Depuis votre arrivée au Togo, la coopération bilatérale entre nos deux pays a connu un renforcement très significatif avec la venue dans notre pays, en décembre 2011, de votre ministre de la coopération suivie, il y a deux semaines, de la visite d’une importante délégation allemande conduite par le Représentant personnel de la Chancelière pour l’Afrique et le G8 », a souligné M.Dussey.

 

« Nos deux pays ont tenu des consultations bilatérales dans la convivialité et la compréhension mutuelle qui ont permis d’identifier trois domaines prioritaires de partenariat qui portent sur la formation technique et professionnelle et l’emploi des jeunes, le développement rural y compris l’agriculture, ainsi que la bonne gouvernance et la décentralisation », a-t-il rappelé.

 

A en croire le ministre, cette nouvelle dynamique de coopération reste essentiellement marquée par l’annulation de la dette togolaise par le gouvernement allemand et sa décision de financer, à hauteur de plus de 27 millions d’euros pour la période 2012-2013, des projets et programmes de coopération technique et financière, en appui aux efforts du Gouvernement dans sa lutte contre la pauvreté et le sous-développement.

 

M.Dussey a mis l’accent sur les « avancées notables en matière de gouvernance politique et socio-économique enregistrées » ces dernières années au Togo.

 

« Je voudrais, à cet égard, me réjouir de compter de nouveau l’Allemagne parmi nos partenaires privilégiés dans ce processus irréversible d’ancrage de la démocratie et de l’Etat de droit au Togo. Je reste convaincu que, durant votre mission, vous continuerez d’apporter votre effort personnel au processus de réconciliation en cours entre les Togolais et de rester le porte-voix permanent de notre pays auprès de votre gouvernement », a-t-il ajouté. FIN

 

En Photo : MM.Weiss (à gauche) et Dussey lors de la fête ce 03 octobre 2013

 
Junior AUREL
 
Savoir News
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 15 = 22