Journée internationale de réflexion sur le Judo à Lomé : Ils sont là !

0
1362
Arrivée de la délégation pour le judo à Lomé
Arrivée de la délégation pour le judo à Lomé
Arrivée de la délégation pour le judo à Lomé

Les délégations africaines qui ont annoncé leur présence à Lomé dans le cadre de la Journée internationale de réflexion sur le Judo à Lomé, ont foulé le sol togolais ce samedi 15 février. Elles sont au total 25 délégations africaines dont plusieurs présidents de fédérations de Judo sur le plan continental.

Le Tchad, le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Malawi, le Lesotho, le Swaziland, l’Ouganda, la Zambie, les Comores, le Zimbabwe, le Kenya, le Burundi, la Tanzanie, l’Angola, la Guinée, le Djibouti, le Congo Brazzaville, le Burkina, le Mozambique, la Sierra-Léone, la Mauritanie, et bien d’autres délégations, sont arrivés à Lomé ce 15 février.

photo@ facebook illustration

« Nous sommes là pour réfléchir à l’avenir du Judo sur le plan continental. Cette réflexion n’est qu’une première étape de ce qui va se dérouler cette année et qui va véritablement catalyser le Judo africain. Nous sommes conscients de la vision que nous avons pour notre génération et celle future. Il s’agit d’une vision noble dont nous aurons à jeter les bases ici même à Lomé. C’est une réflexion entre des amis du Judo, et nous serons rigoureux lors des travaux, parce que le chantier est vaste », a déclaré Me AbakarDjermahAumi, président de la Federation tchadienne du Judo, à sa descente d’avion. Le porte-parole des délégations présentes à Lomé a fait part de sa joie ainsi que celle de toutes les délégations par rapport à leur présence à Lomé et a remercié les autorités togolaises et la Féderation nationale de Judo pour l’accueil chaleureux qui leur a été réservé. « Je suis convaincu que nous partirons du Togo avec un souvenir historique », a affirmé Me AbakarDjermahAumi.

Deladem Akpaki, président de la Fédération togolaise de Judo, a remercié ses collègues pour la confiance faite au Togo et a précisé que les travaux se dérouleront de façon participative et inclusive.

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 4 = 5