Justice : la CRART demande la libération des pro-Kodjo

0
923

La Convention Républicaine pour l’Apaisement et la Réconciliation au Togo (CRART) a adressé une note au Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Cette organisation de défense des droits de l’Homme, invite Pius Agbétomey à prévenir les violences à caractère politique.

Elle demande la libération des personnes arrêtées lors de l’interpellation du Dr Agbeyomé Messan Kodjo.

« Monsieur le ministre, c’est avec une grande stupéfaction que la Convention républicaine pour l’apaisement et la réconciliation au Togo (CRART) a appris la condamnation de ces onze citoyens togolais à quatre mois de prison ferme le 02 juin 2020, à l’issue d’un procès en absence de leurs avocats » lit-on dans la note.

De ce fait, la CRART appelle le ministre au respect de la loi surtout en ce moment de crise sanitaire.

<<La CRART vous invite donc à prévenir les violences à caractère politiques et les violations des droits de l’homme en recadrant les juges dans le strict respect de la loi surtout en cette période de crise sanitaire au motif qu’il est impossible de maintenir des procès équitables et une représentation juridique équitable pendant la pandémie du COVID-19…..>> précise la note.

L’organisation poursuit en demandant à M Agbétomey de « faire libérer les personnes arrêtées lors de l’interpellation du Docteur Messan Agbeyomé Kodjo et tous les autres détenus politiques encore en détenus dans les prisons du Togo en signe d’apaisement >>

Enfin, la CRART, exhorte le gouvernement à l’ouverture d’un dialogue franc et sincère avec tous les acteurs nationaux et ceux de la diaspora en vue de dénouer la tension qui divise les togolais.

Pour rappel, une quinzaine d’acteurs politiques ont été arrêtés lors de l’interpellation en avril dernier de Agbeyomé Messan Kodjo, qui conteste l’élection de Faure Gnassingbé.  

togomedia24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

26 + = 28