Kokou Tozoun enterré ce weekend à Lomé


© togoactualite – Décédé le 29 février dernier, la dépouille mortelle de M. Kokou Biossey Tozoun, le président de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) qui, a fait deux mois, à la morgue sera conduite à cette dernière demeure ce weekend.
 
Kokou_Tozoun_600


L’agenda chargé du chef de l’Etat Faure Gnassingbé serait à l’origine de la non tenue des cérémonies funéraires de l’ancien cacique du régime. Faure Gnassingbé a tenu à être présent à l’enterrement d’un des premiers responsables d’institution de la République. Finalement le weekend de l’Indépendance a été retenu. Le corps M. Kokou Tozoun devra reposer à partir du 30 Avril prochain au cimetière de Bè-Kpota à Lomé.
 
Le lieu d’enterrement de l’ancien syndicaliste avait divisé les proches du disparu. Certains voudraient voir la dépouille mortelle se reposer à Sokodé, ville où Tozoun a grandit et a fait une bonne partie de ses études, d’autres à Tado d’où il est originaire alors que d’autres personnes pencheraient pour Lomé. Finalement Lomé l’a emporté. Kokou Tozoun reposera dans la capitale togolaise, loin de ses terres.
 
Kokou Tozoun, est un journaliste pigiste qui créa à la fin des années 1992 une centrale syndicale pour sauver le régime de la dictature Eyadema d’une grève générale. Ce dernier fera de lui son ministre. Très rapidement il gravit les échelons en occupant plusieurs postes ministériels. Il y a cinq ans, il a été élu à la tête de la HAAC dont le mandat arrive à terme.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils