Accueil ECONOMIE La Cour constitutionnelle ouvre les supputations sur le vide constitutionnel

La Cour constitutionnelle ouvre les supputations sur le vide constitutionnel

- Advertisement -

Aboudou-Assouma_500


© togoactualite – La Cour constitutionnelle du juge Aboudou Assouma vient encore de jeter une pavé dans la marre. Alors que la révision des listes électorales se poursuit et doit finir en principe à la fin du mois en cours, la Cour dans une décision fixe la période d’organisation de l’élection présidentielle entre le 17 février et le 05 mars, au regard de la constitution.
 
Même si cette décision de la Cour ne s’en tient qu’au texte, techniquement, il n’est pas possible d’organiser l’élection présidentielle au Togo. En l’espace d’un mois alors que la révision n’est pas encore terminée et qu’après on doit procéder aux corrections du fichier, vouloir aller à des élections le 05 mars serait tout autant suicidaire comme celle de 2015.
 
Cette décision de la Cour constitutionnelle ouvre la voix à toutes les supputations possibles étant que que le scrutin n’aura pas lieu probablement le 05 mars. Le corps électoral ne peut être convoqué dans un délai de 45 jours.
Si on peut présager que le scrutin aura lieu avant la fin du mandat de l’actuel chef de l’Etat le 03 Mai, la sortie de la Cour voudrait dire que sans l’organisation du scrutin avant le 03 Mars le chef de l’Etat perdra sa légitimité même si la constitution actuelle stipule que le chef de l’Etat reste en fonction jusqu’à l’élection de son successeur.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 4 = 5

LES + LUS

Évaluation du Togo par le Comité contre la torture : Fermeture « Définitive » et « Sans Délai » de la Prison de Lomé,...

L’intégralité des Recommandations Pertinentes Formulées Prison civile de Lomé, Togo | Archivs : DR Après...

Togo : Haut perché et puissant autrefois, Il rase les murs depuis

photo@togoactualite.com Il était redouté au sein de son corps, et pendant longtemps, il avait fait la pluie et...

Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition

Professeur de Lettres des universités du Togo, dramaturge, ancien Secrétaire général de la Ligue Togolaise des Droits...

Togo, Justice à deux vitesses : Kpatcha Gnassingbé et Loïk Le Floch-Prigent, le contraste !

Il était l’un des grands patrons inculpé par la justice togolaise dans l’affaire d’escroquerie internationale. Loïk Le Floch-Prigent,...

Togo, Résultats du concours de la santé: Quid des doublons ?

Prof. Moustafa Mijiyawa, ministre de la Santé | Photo : DR Quotidien Togo-presse du vendredi 9...