samedi 27 février 2021

La délégation de l’UE au Togo en tournée nationale : 1ère étape, Atakpamé

UE_tournee

La délégation spéciale de l’Union Européenne (UE) au Togo conduite par son président Nicolas Berlanga-Martinez effectue cette semaine une visite à l’intérieur du pays pour voir la réalisation des œuvres sociales financées par l’institution européenne, a constaté l’Agence Afreepress.

Au programme de cette tournée, la visite des œuvres réalisées dans le cadre du Projet d’Aménagement Urbain du Togo (PAUT) et du Projet d’Appui à la réforme de la Justice et à la promotion des Droits de l’Homme (PAJDH).

C’est en présence du ministre de la planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Kokou Djossou Sémodji.

Pour le Président de la délégation, M.Berlanga-Martinez, ces visites permettront à lui et à son équipe de « connaître le visage des papiers qui sont discutés et signés tous les jours par l’Union Européenne ».

Atakpamé est la 1ère ville à accueillir cette délégation qui a tenu à visiter plusieurs ouvrages financés par l’UE, notamment la nouvelle gare routière d’Atakpamé, le tribunal de la ville, la rue du nouveau marché, ainsi que des institutions administratives comme la préfecture et la mairie financés par l’UE dans le cadre du PAUT et du PAJDH.

Au cours d’une réunion de concertation avec les composantes de la population d’Atakpamé, les bénéficiaires de ses ouvrages ont tenu à remercier l’UE pour l’attention accordée et disent en attendre davantage dans la mesure du possible.

« Nous sommes très contents pour tout ce que vous faites pour la population d’Atakpamé, et  toute cette population  vous dit merci », s’est réjoui Kama Koffi, le président  de l’Union des Syndicats des Conducteurs du Togo (USYCOT) Agou.

« Nous avons conscience des espoirs qui sont sur nous, et nous allons relever les défis qui se présentent à nous », a rassuré pour sa part le président du tribunal d’Atakpamé Edzolévo Kossi Samuel.

Le Président de la délégation de l’UE a insisté au cours des visites, sur la volonté de l’UE à faire « plus » pour les populations togolaises. Il a donc invité les responsables de la société civile « à leur faire part de leurs doléances afin de pouvoir les intégrer dans leurs programmes de développement de 2015-2020 ».

D’autres villes recevront dans les prochains jours cette délégation de l’UE.

Gaël N.

 
afreepress
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *