La France exprime sa « tristesse », après le décès par balle de l’élève Anselme à Dapaong

0
214

Philippe-Lalliot

La France a exprimé sa « tristesse » après le décès par balle d’un élève lundi dernier à Dapaong (environ 650 km au nord de Lomé) lors d’une manifestation des élèves.

La France exprime sa tristesse après le décès par balles, le 15 avril à Dapaong, au nord du Togo, d’un manifestant âgé de 12 ans, et exprime ses condoléances à la famille de la victime.

Nous faisons part également de notre inquiétude face aux violences qui ont suivi. La France appelle les manifestants et les forces de l’ordre à l’apaisement et à la retenue et rappelle son attachement au droit de manifestation pacifique.

Anselme Gouyano Sinadaré, 12 ans, élève en classe de 6ème, a été tué par balle lors des « tirs de sommation » des forces de sécurité dans une manifestation des élèves à Dapaong pour soutenir leurs enseignants en grève, déclenchée par la Synergie des Travailleurs du Togo (STT). La Mairie et le Commissariat de la ville ont été saccagés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

9 + 1 =