La société civile appelle à surseoir au processus électoral

0
293
grad_500x290

 

Après quarante heures de débats, les organisations de la société civile, les centrales syndicales et les confessions religieuses se sont séparées ce mardi à Lomé après des échanges axées sur la situation socio-politique de notre pays.
 
La rencontre qui a permis d’écouter les représentants du CST, de la STT, les ODDH, la CVJR et les représentants des confessions religieuses.
Vu l’évolution du processus électoral en cours et sans le moindre consensus de la classe politique ce qui pourra déboucher sur des violences.
 
La rencontre a dans un souci d’apaisement et de consensus appelé le chef de l’Etat à « suspendre le processus électoral et organiser un dialogue franc, inclusif et sincère avec toutes les parties prenantes sous l’égide d’un médiateur national ou international ».
 
Elle demande également la libération des détenus politiques, la mise d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur la mort des deux jeunes élèves tués à Dapaong et la constitution d’une commission d’enquête sur les incendies des marchés.
 
A l’endroit de la classe politique, la rencontre dont le SAAD et le GRAD sont parties prenantes, les appellent à la retenue dans ces moments fragiles et difficiles que connait le pays, de sensibiliser leurs militants à la non violence et au respect des lois de la république et de faire prévaloir le dialogue et la tolérance dans toutes les actions.
 
Un appel est également lancé en direction de la population.
Notons que le parti au pouvoir, UNIR, l’UFC, l’Union musulmane et la Coalition « Arc-en-ciel », invités n’ont pas pris part à la rencontre de Lomé.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 
 


TOGO : La conférence de la société civile appelle à la suspension du processus électoral[02/07/2013]
 
Des organisations de la société civile togolaise se sont retrouvées en conférence à Lomé du 1er au 2 juillet. L’une des recommandations fortes de cette conférence a été l’appel lancé à Faure GNASSINGBE pour l’arrêt du processus électoral.

 

Laisser un commentaire