L’administration américaine refuse de délivrer le visa à un jeune togolais

0
431

L’Ambassadeur des USA, David Gilmour
L’Ambassadeur des USA, David Gilmour


© togoactualite – Les Etats-Unis ont refusé un visa à un jeune Togolais qui travaille avec le Rotary Club sur le programme Nor’Wester dont l’objectif est de construire des toilettes dans certains villages du Togo. L’information a été rapportée par le Peninsula Daily News, un journal américain.
 
Invité par les coordonnateurs du programme à participer à une levée de fonds pour son projet Dignity Toilets for Togo, Bedi Taoufik Boukari s’est vu refuser son visa après avoir dépensé environ cinq mois de ses revenus pour en faire la demande deux fois de suite.
 
«Nous avons invité Taoufik à venir parler à notre club pour nous aider à collecter des fonds ainsi que pour visiter d’autres clubs et organisations de l’ouest de Washington et être à la disposition de la presse et des médias pour les interviews», a déclaré Doc Reiss qui a coordonné les efforts de Boukari pour fournir des toilettes à compost aux familles vivant dans le village de Zogbedgi, au Togo.
 
« Taoufik a demandé un visa et a eu tous ses documents requis, y compris des lettres d’invitation et de soutien lors de sa visite mais il a été refusé » confie-t-il au Peninsula Daily News.
 
Pour lui, la législation actuelle sur l’immigration serait à l’origine de ce refus qui compromet la réussite du projet porté par le jeune togolais.
« La façon dont l’immigration est actuellement définie est telle que si vous ne pouvez pas montrer que vous avez un besoin important de retourner … ils ne vous laisseront pas venir » a déclaré Reiss.
 
« Boukari est pauvre, célibataire, jeune et ne possède pas de propriété » a poursuivi Reiss qui estime avoir envoyé un courrier à David Gilmour, l’ambassadeur des États-Unis au Togo, lui demandant d’aider Boukari à obtenir un visa.
 
Pour Boukari, le refus ne réduit en rien sa détermination à poursuivre son projet.
« Je suis tellement déçu et triste mais je n’abandonne pas. J’ai un rêve à réaliser [et] il n’est toujours pas facile pour tout le monde de réaliser des rêves » a-t-il déclaré.
 
Boukari et son équipe ont déjà construit 12 toilettes dans les villages du Togo et 21 autres villages sont en attente des leurs.
 
Le projet Dignity Toilets for Togo a débuté il y a plus de deux ans. Avant ce projet, les villageois devaient s’isoler de plus en plus loin du centre-ville pour faire leurs besoins. Certaines femmes ont même été violées dans les buissons selon Doc Reiss.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire