L’adoption du plan stratégique 2016-2020 en ligne de mire de la réunion de WILDAF Afrique de l’ouest


wildaf_500


Les femmes de la région ouest africaine de WILDAF sont réunies depuis ce lundi à Lomé pour un atelier. Cet atelier qui durera trois jours permettra aux participantes venues de 9 pays de la sous région à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Nigeria, le Sénégal et Togo d’adopter le plan stratégique du bureau sous-régional de WILDAF Afrique de l’ouest, qui arrive à terme dans le courant de ce mois de décembre.
 
C’est en février 2010 que ce plan avait été adopté. Il s’articulait autour de trois axes stratégiques à savoir : protéger les droits fondamentaux de la femme, renforcer les bonnes pratiques au sein des organisations membres pour promouvoir les droits de la femme et renforcer les capacités de la société civile en générale et membres pour influencer les politiques et pratiques favorisant les femmes.
 
Malgré les progrès accomplis en cinq ans, trop de femmes et de filles africaines voient encore leurs droits violés. Loin de se décourager, le Coordinatrice de WILDAF Afrique de l’ouest Mme Adjamagbo Kafui Brigitte, a lors de la séance d’ouverture a appelé les participantes à redoubler de détermination et d’imagination dans l’élaboration de la nouvelle planification stratégique.
Mais d’ores et déjà, souligne-t-elle, « les contributions que vous avez déjà apporté à travers la réflexion qui a été organisée dans les différents pays mais aussi les échanges informels me laissent penser que les échanges seront passionnés, mais qu’ensemble nous arriverons à sortir une planification qui mette notre réseau en pôle position pour les années à venir, en lui permettant de mobiliser les moyens dont il a besoin ».
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *