L’ANC n’a pas parlé que réformes avec le gouvernement

0
857

patrick_lawson_500


La délégation de l’ANC a été la première à être reçu mardi à la Primature par le Premier Ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu et qui s’était entouré pour la circonstance du Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Gilbert Bawara, du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Justice chargé des relations avec les institutions, Christian TRIMOUA et du Directeur de Cabinet du Premier Ministre, Simféitchéou Pré.
 
La nouvelle rencontre avec les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale vise à poursuivre les discussions entamées pour que le dialogue politique commence dès la semaine prochaine. En prélude à cette échéance, une rencontre d’ensemble qui fera le point, se tiendra jeudi 15 mai 2014 à la primature.
 
Mais la délégation de l’ANC n’a pas que parlé de dialogue et des réformes politiques avec le gouvernement. Si la délégation de l’ANC a fait part de la volonté du parti à œuvrer à l’aboutissement satisfaisant des réformes politiques en rappelant les points de préoccupations exprimées en mars concernant les réformes constitutionnelles et institutionnelles ainsi que l’amélioration du cadre électoral et l’organisation des élections locales, l’ANC en veut plus.
 
La délégation conduite par Patrick Lawson a saisi l’occasion pour aborder, en marge des points de réformes politiques et électorales, les questions concernant, notamment, la libération des personnes détenues dans la sordide affaire d’incendie des marchés, l’annulation des inculpations pendantes dans la même affaire, les financements publics des partis politiques en attente de règlement.
 
Mais l’ANC dit avoir eu une réponse partielle. Le Ministre Gilbert Bawara a précisé que des dispositions sont en cours pour l’établissement d’une feuille de route de la décentralisation en vue de l’organisation des élections locales. Aussi, instructions sont-elles données par le Chef de l’Etat et le Premier Ministre pour accélérer les procédures de règlement des financements publics des partis politiques en attente.
 
Togo Breaking news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

68 − = 67