Accueil ECONOMIE Laurent Fabius: «avec l’Afrique, nous devons avoir un partenariat d’égal à égal»

Laurent Fabius: «avec l’Afrique, nous devons avoir un partenariat d’égal à égal»

- Advertisement -


 
Passation de pouvoir au Quai d’Orsay ce jeudi 17 mai. Laurent Fabius est désormais le nouveau patron de la diplomatie française. L’homme n’est pas un intime du continent africain mais son expérience de Premier ministre lui a permis de côtoyer par le passé de nombreux chefs d’Etats africains. Ces derniers mois, Laurent Fabius a multiplié les déplacements : Togo, Bénin, Gabon. Aujourd’hui, il souhaite une relation d’égal à égal avec l’Afrique.
 
Laurent Fabius voulait prendre ses fonctions dans la sobriété, Alain Juppé, lui, souhaitait quitter le Quai d’Orsay discrètement. La cérémonie de passation de pouvoirs a donc duré une dizaine de minutes. « Je vous laisse une maison en ordre et vous souhaite une bonne navigation sur la mer des tempêtes », a déclaré l’ex-ministre à son successeur. Le message est clair : le poste est sensible. Laurent Fabius devra notamment s’atteler au complexe dossier du Sahel marqué par la crise au Mali et la délicate situation des otages français retenus par Aqmi.
 
Laurent Fabius s’exprime sur la situation des otages français au Sahel « Nous allons reprendre la tâche qui n’est pas facile. »
 
« La situation est très difficile », reconnaît le nouveau chef de la diplomatie
française, qui dit également vouloir prendre ses distances avec les vieilles pratiques de la « Françafrique » et développer des partenariats dans la transparence. « Avec l’Afrique nous devons avoir un partenariat d’égal à égal. C’est un continent qui est appelé à une croissance considérable. Ce sera bien sûr une de nos priorités », a souligné Laurent Fabius devant la presse.
 
Premier signe de changement : le ministère de la Coopération disparaît et fait place à un ministère délégué au Développement. A sa tête, un quasi inconnu, Pascal Canfin. Cet ancien journaliste de 38 ans se définit comme écologiste et altermondialiste, il défend depuis des années de nouveaux moyens de financements pour les pays en développement. Dernier maillon de cette chaîne de la diplomatie française : Yamina Benguigui. Cette femme engagée, franco-algérienne, réalisatrice de documentaires, devient désormais ministre délégué à la Francophonie et aux Français de l’étranger.
 
source : RFI
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

18 + = 21

LES + LUS

Évaluation du Togo par le Comité contre la torture : Fermeture « Définitive » et « Sans Délai » de la Prison de Lomé,...

L’intégralité des Recommandations Pertinentes Formulées Prison civile de Lomé, Togo | Archivs : DR Après...

Togo : Haut perché et puissant autrefois, Il rase les murs depuis

photo@togoactualite.com Il était redouté au sein de son corps, et pendant longtemps, il avait fait la pluie et...

Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition

Professeur de Lettres des universités du Togo, dramaturge, ancien Secrétaire général de la Ligue Togolaise des Droits...

Togo, Justice à deux vitesses : Kpatcha Gnassingbé et Loïk Le Floch-Prigent, le contraste !

Il était l’un des grands patrons inculpé par la justice togolaise dans l’affaire d’escroquerie internationale. Loïk Le Floch-Prigent,...

Togo, Résultats du concours de la santé: Quid des doublons ?

Prof. Moustafa Mijiyawa, ministre de la Santé | Photo : DR Quotidien Togo-presse du vendredi 9...