Laurent Lawson du PSDT : « S’entêter à organiser des élections le 20 décembre, c’est mettre le Togo sur la voie du chaos »

    0
    288


    Il est dĂ©sormais clair que le rĂ©gime de Faure GnassingbĂ© persiste Ă  conduire de façon unilatĂ©rale le processus Ă©lectorale en cours jusqu’à terme, bien que le report de ces Ă©lections pourrait ĂŞtre une solution envisageable pour sauver le pays d’un chaos qui se profile Ă  l’horizon. Puisque la Coalition des 14 partis de l’opposition de ne compte pas lâcher prise non plus.

    La campagne Ă©lectorale est ouverte ce mardi. La Coalition des 14 compte empĂŞcher par tous les moyens, ces Ă©lections. Une situation qui inquiète le premier SecrĂ©taire du Parti social-dĂ©mocrate du Togo (PSDT), Laurent Lawson qui appelle les deux parties Ă  trouver un terrain d’entente et Ă©viter le chaos au Togo.

    Laurent Lawson, au nom du PSDT, lance « un appel patriotique et pressant » à Faure Gnassingbé, à son gouvernement, sa majorité parlementaire et à son parti politique UNIR à reconsidérer leurs positions et renoncer à l’organisation unilatérale et « vicieuse » des élections législatives prévues pour le 20 décembre 2018. Des élections qui sont toujours contestées par la majorité des Togolais.

    Le SecrĂ©taire du Parti social-dĂ©mocrate du Togo dĂ©plore en outre la situation sociopolitique du pays qui se dĂ©grade au jour le jour, avec l’entĂŞtement des gouvernants de ce pays Ă  vouloir Ă  tout prix renoncer Ă  l’alternance politique.

    Notons que la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, dans son intervention les ondes de RFI ce mercredi, rĂ©itère son engagement Ă  arrĂŞter le processus Ă©lectorale en cours vaille que vaille.

    « Nous sommes dans la logique de tout faire pour que ces élections soient arrêtées et qu’ensemble, nous préparions des élections consensuelles, démocratiques et transparentes comme le recommande la feuille de route de la CEDEAO. Nous utiliserons les moyens en notre possession pour que cette campagne n’ait pas lieu et que le processus soit stoppé », a déclaré Mme Adjamagbo Johnson
     
    source : icilome
     

    Laisser un commentaire