Le 13 janvier, la « fête de la division » désormais jour ouvrable

0
305

sylvanus-olympio_500

Le 13 janvier 1963, le premier président démocratiquement élu au Togo, Sylvanus Olympio a été assassiné par un demi-quarteron démobilisé de l’armée coloniale à la tête duquel se trouve Etienne Gnassingbé.

 

Après cet assassinat on assiste à une réécriture de l’histoire du pays. C’est donc la date de cet assassinat odieux qui sera considérée comme la fête nationale du Togo alors que le 27 avril, date de l’indépendance du Togo disparaissait des annales de l’histoire du Togo. Il a fallu le retour du multipartisme pour que le 27 avril ne retrouve sa lettre de noblesse. Malgré cela le 13 janvier continuait toujours par être célébré. Cette célébration a toujours divisée les Togolais. Alors qu’un groupe de citoyen fêtait cet assassinat en grande pompe, un autre était dans recueillement.

 

Ce qui était clair cette journée du 13 janvier a plus divisé les Togolais. Pour couper court le gouvernement vient de décider de faire de cette journée ouvrable en attendant les réflexions en vue d’instituer une journée de réconciliation. En attendant cette date sera ouvrable.

 

Lire le communiqué du gouvernement…

 

Communiqué du gouvernement Dans le cadre de la consolidation de la réconciliation et de l’apaisement des réflexions sont en cours en vue d’instituer une journée nationale de la réconciliation.

 

La célébration chaque année de cette journée permettra aux Togolais de renouveler leur engagement à vivre ensemble dans la paix, la compréhension mutuelle et la cohésion. Cette année les manifestations de commémoration officielle marquant habituellement le 13 janvier n’auront pas lieu. Cette journée sera une journée ouvrable placée sous le signe du recueillement.

 

Fait à Lomé, le 10 janvier 2014

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire