Le 4ème rapport de suivi des OMD au Togo, soumis à validation ce mardi à Lomé

0
600

omd

Le 4ème rapport de suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) au Togo a été soumis à validation ce mardi à Lomé dans le cadre d’un atelier qui se tient dans un grand hôtel de la capitale, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Plusieurs personnalités parmi lesquelles le ministre togolais de la planification Mawussi Djossou Sèmodji et Mme Khardiata Lo Ndiaye, Coordonnatrice résidente du Système des nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo.

 

Nicolas Berlanga-Martinez, le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Togo ainsi que des personnalités du corps diplomatique togolais étaient aussi présents à cette cérémonie.

 

Le processus d’élaboration du 4ème rapport de suivi des OMD au Togo a été déclenché en août dernier.

 

Il ressort de ce rapport provisoire que des efforts ont été fournis par l’Etat togolais pour atteindre des OMD d’ici 2015, mais beaucoup reste encore à faire.

 

Des progrès ont été faits dans le domaine de la santé, de l’éducation et du développement.

 

Les progrès que nous avons accomplis en quelques années sont vraiment exceptionnels. Nous avons fait de progrès en matière d’éducation surtout en matière de qualité de l’éducation. Nous avons fait des progrès en matière de santé », a relevé le ministre de la planification.

 

De 1990 à 2010 la proportion d’enfants souffrant de malnutrition est passée de 32,8% à 16,6%. Entre 2006 et 2011, l’incidence de la pauvreté a diminué de 3 points permettant au Togo de réaliser la cible 1C de l’OMD 1 relative à la réduction de moitié des personnes souffrant de la faim.

 

En matière de santé, les taux de mortalité infanto-juvénile et maternelles suivent une tendance à la baisse, ainsi que l’infection du VIH. Près de 6 togolais sur 10 ont accès à une eau de bonne qualité

 

Dans le secteur de l’éducation, le taux d’alphabétisation (15-24 ans) qui était de 63,3% en 1990 a atteint 79,7% en 2011 et la parité filles-garçons dans l’enseignement primaire est passée de 0,92 en 2006 à 0,98 en 2012. Environ 3 enfants sur 4 finissent le cycle primaire.

 

En ce qui concerne la promotion du partenariat pour le développement, le volume de l’aide publique au développement a quadruplé entre 2007 et 2012. Le ratio de l’aide publique au développement sur le PIB a atteint 10,9% en 2012 contre 5,1% en 2007. Aussi, le nombre de téléphone portable pour 100 habitants est passé de 21,7% en 2008 à 50,6% en 2012.

 

Malgré toutes ces avancées, le Togo est loin d’atteindre les OMD en 2015 puisque nombre d’objectifs sont loin de sa portée.

 

« Les contraintes qui entravent la réalisation des OMD au Togo sont relatives essentiellement au manque de ressources financières, matérielles et humaines, à la faiblesse des capacités techniques et aux différents chocs internationaux et climatiques. Nous avons fait beaucoup de progrès. Le chemin pour atteindre les OMD est encore long alors que l’horizon 2015 est proche. Raison pour laquelle nous avons fait appel à tous les acteurs nationaux et internationaux pour cet atelier », a précisé M. Mawussi Djossou Sèmodji.

 

Pour la représentante du PNUD au Togo, le temps n’est pas au recul mais plutôt au progrès, bien que l’échéance soit proche. Il faut retisser les liens pour poursuivre les travaux, parce d’autres défis restent à relever après les résultats du 4ème rapport de suivie des OMD au Togo.

 

« Ce rapport nous satisfait dans la mesure où il va refléter la réalité. Il est établi à partir de données qui ont été collectées jusqu’en 2010. Le rapport ne capture pas un certain nombre de progrès récents. Ils seront capturés dans le rapport de l’année prochaine. Mais déjà, il donne une tendance sérieuse, il traduit une réalité et cette réalité se décline en termes de progrès réels et tangibles, mais également de défis à prendre en compte à l’avenir », a souligné Mme Khardiata Lo Ndiaye.

 

Après validation de ce 4ème rapport de suivie des OMD au Togo, les acteurs de développement entendent accélérer les activités avant l’échéance en 2015.

 

Rappelons que les OMD sont huit objectifs adoptés en 2000 à New York (Etats Unis) par 193 Etats membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et d’une vingtaine d’organisations internationales qui ont convenu de les atteindre en 2015. Ces objectifs recouvrent de grands enjeux humanitaires comme la réduction de la pauvreté et de la mortalité infantile, la lutte contre les pandémies dont le SIDA, l’accès à l’éducation, l’égalité des sexes et l’application du développement durable. FIN

 

En Photo : Mawussi Djossou Sèmodji (au milieu) et Mme Khardiata Lo Ndiaye (à gauche)

 

Chrystelle MENSAH

 

Savoir News

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

24 − = 22