vendredi 26 février 2021

Le MEET contre les nouveaux critères d’octroi des bourses


meet

Les nouveaux critères d’octroi des bourses et allocations de secours divise en ce moment gouvernement et étudiants. Le Mouvement pour l’émancipation de l’étudiant togolais (MEET) a exprime ce matin au cours d’une conférence de presse sa position.

« Nous ne sommes pas d’accord sur ces critères et à notre grand mécontentement nous voyons le ministre faire le tour des médias pour expliquer la position gouvernement et pour dire que nous sommes tombés d’accord sur ça. Cette façon de procéder n’a pas plu au MEET parce que nous sommes dans la logique du dialogue », a déclaré le président du MEET Kondoh Komlavi.

Le gouvernement veut modifier les critères qui ont cours jusqu’à l’année dernière et instaurer un critère sur l’excellence. Ainsi selon les nouveaux critères, les titulaires de la mention assez-bien sont exclus et en plus de cela il faut être âgé au plus de 25 ans contre 26 auparavant.

Pour la deuxième inscription pour les semestres 3 et 4, il faut valider 50 crédits contre 53 auparavant.« Nous demandons au gouvernement de reconduire les critères de l’année dernière », a-t-il encore poursuivit M. Kondoh.

Le MEET saisi cette aubaine pour demander également la hausse de la bourse et des allocations de secours. Pour promouvoir l’excellence et compte tenue de la cherté de la vie, le MEET exige que la bourse soit portée de 15 000 à 35 000 F par mois et un relèvement des allocations de secours de 120 000 à 150 000 F par an. Par ailleurs, pour certainement mettre la pression sur les autorités, le MEET appelle les étudiants à une assemblée générale la semaine prochaine.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *