Le MEET usera de tous les moyens pour se faire entendre

0
791

meet2013mai8


Alors une association d’étudiants (ASET) vient de saisir le chef de l’Etat par courrier au sujet de la crise universitaire, une autre association, le Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais (MEET) vient de réagir sur la situation qui prévaut dans les universités togolaises.
 
Tout en se félicitant de l’heureux aboutissement des tractations qui ont abouti à la prise en compte des diplômes du système LMD, le MEET dénonce un certain nombre de chose.Parmi celles-ci, le mouvement estudiantin parle du retard accusé par le gouvernement dans le versement de la troisième tranche des allocations de secours.
 
A cet effet, le MEET qui dit prendre le peuple togolais à témoin demande au gouvernement de verser incessamment les deux dernières tranches de façon cumulée soit 60 000 F afin d’éviter que les frustrations qui règnent déjà sur le campus se pérennisent.
 
Il demande également au gouvernement de donner des injonctions à l’UTB pour retourner les 1000 F indûment prélevés sur les tranches déjà accordées et de se conformer à l’harmonisation requise qui est de 5 00 F sur la dernière tranche seulement.Il demande en outre, au gouvernement d’établir définitivement la conformité des diplômes LMD par rapport à l’ancien système.
 
Si ces revendications ne sont pas prises en compte, le MEET usera de tous les moyens pour se faire entendre, conclut le communiqué du mouvement estudiantin.
 
photo d’archives
 
lomévi (www.togoactualite.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 46 = 53