Le MMLK s’élève contre les branchements illégaux en complicité avec la CEET


Pasteur-Komi-Edoh_500

Le Mouvement Martin Luther – La Voix des sans voix s’est indigné de la génération et de la banalisation du phénomène du bricolage de l’extension électrique communément appelée : araignée. Dans un communiqué de presse en date du 24 février, le pasteur Edoh Komi a appelé la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) à procéder à la suppression de ce système qui comporte des dangers énormes aux consommateurs.

Jadis considéré comme phénomène clandestin, l’araignée se propage et se multiplie sur toute l’étendue du territoire national comme si la CEET l’a finalement adoptée et légalisée. Ce qui serait un scandale professionnel et une atteinte flagrante aux droits des consommateurs, note le MMLK La Voix des Sans Voix.

Le Mouvement s’élève également contre d’autres pratiques en cours et encouragé par la CEET. Manque de couverture des localités hautement habitées en courant électrique, donnant ainsi libre cours aux installations massives non conventionnelles et dangereuses. Le manque de vision répondant efficacement à l’offre et à la demande, même en pleine ville, la prestation pour un abonnement à un produit est effectué entre 4 et 6 mois plus tard.

Pour le Mouvement, il est imprévisible qu’à tout moment et en tout lieu, ces installations sauvages pourront occasionner des sinistres individuels ou collectifs dont l’issue serait irréparable. Ainsi dans le souci d’éviter toutes les conséquences dramatiques et meurtrières dues à ce phénomène, le MMLK demande à la CEET d’y mettre fin en faisant asseoir une politique nationale de couverture et d’extension du réseau électrique.

Il demande également à la CEET de faire diligence pour que les zones fortement branchées en araignées puissent normalisées en ayant accès facile au réseau électrique en vue d’anticiper et de prévenir les dégâts.

Pour finir le MMLK appelle les consommateurs à la prudence et à la vigilance en s’abstenant de toute installation frauduleuse, clandestine et non conforme à la fourniture de l’énergie électrique cat=r leur vie en dépend. A la CEET, le MMLK la tiendra responsable de tout sinistre qui surviendrait et la poursuivrait devant les cours et tribunaux si rien n’est fait.

 

Lire ou télécharger le document ici

lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils