Le peuple et l’armée républicaine : garants d’une alternance effective vers la démocratie !

0
663


 
Si l’on avait respecté les principes démocratiques de la vérité des urnes et des comptes publics, sans modifier de manière arbitraire les Constitutions, sans contrôle des Cours constitutionnelles par le pouvoir politique, disposant de l’armée et de la force brute, comme au demeurant en Tunisie, au Gabon, au Togo, au Burkina Faso et bientôt en Centrafrique…, le règlement des crises sociales s’effectuerait sans nul doute de manière plus consensuelle, particulièrement dans le contexte de crise économique et financière de longue durée que le Monde subit aujourd’hui.
 
Lire la suite du document lié à l’article(8 pages)Cliquez ici
 
Coordinateur international provisoire
 
Dr Yves Ekoué AMAÏZO
 
Responsable Communication Provisoire
 
François FABREGAT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 1 =