Le reste de la C14 prépare une liste commune pour les locales

0
35


La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition ne compte désormais plus que 7 formations politiques. En réunion ce jeudi, ces partis politiques ont voulu s’entendre sur une liste commune qu’ils présenteront dans le cadre des élections locales prévues pour cette année 2019.

Il s’agit notamment de l’Alliance des Démocrates pour le développement intégral (ADDI), Forces démocratiques pour la République (FDR), la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), l’Union des démocrates socialistes du Togo (UDS-Togo), le Pacte socialiste pour le renouveau (PSR), les Démocrates socialistes africains (DSA) et Les démocrates.

Le Conseiller de l’ADDI, François Kampatib a soulignĂ© Ă  l’issue de cette rencontre que cette dĂ©cision entre dans la droite ligne des rĂ©solutions prises lors des deux journĂ©es de rĂ©flexion les 20 et 21 fĂ©vrier derniers Ă  LomĂ©.

« Nous sommes dans la logique de l’action commune. Lors des journées de réflexion, on avait déjà clairement posé le problème des élections et on s’était dit qu’on ira à ces élections en liste commune. Aujourd’hui, nous serons en réunion pour prendre des décisions par rapport à la liste commune », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « Et si nous ne prenons pas un certain nombre de dispositions pour avoir notre œil dedans, je ne sais pas où nous allons. Il faut que nous sachions raison gardée ».

Le regroupement compte sur la participation de tout un chacun pour maintenir la barque sur l’eau, malgré les tempêtes qui ont suscité le retrait de certains qui se sont sauvés par la nage. Et l’un des atouts dont le groupe dispose actuellement est l’entrée du parti ADDI à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Abordant le sujet de l’intégration à la CENI du parti ADDI, certains acteurs politiques ont exprimé des regrets face à cette situation pour laquelle ledit parti n’a pas tenu à informer à temps le groupe d’une ouverture qui permettrait à la coalition d’être présente au sein de la CENI.

Le conseiller du président de la formation politique ADDI explique : « C’est à la rencontre avec le chef de l’Etat qu’on nous a dit que nous avons 2 place à la CENI. Tout le monde était informé que nous déposions notre candidature à la CENI en attendant qu’ils continuent de négocier le report ».

On pourrait ainsi dire que la Coalition gardera un œil sur le processus électoral jusqu’à sa fin, comme le pense les responsables de cette formation politique membre de la coalition des 14.

Pour l’heure, la coalition des 14 partis de l’opposition entend participer aux élections locales qui remontent à 30 ans depuis sa dernière organisation au Togo et poursuivre la lutte.

Nicolas
 
source : icilome
 

Laisser un commentaire