Le SYNPHOT affûte ses armes

0
610

synphot_27_500_sept2013


Pour faire face aux problèmes récurrents qui minent les secteurs de l’éducation et de la santé, le chef de l’Etat avait proposé l’organisation des assises nationales dans ces deux secteurs clés. Mais ces assises ont été déjà reportées à deux reprises. N’empêche au Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) on ne veut pas être surpris. C’est dans ce sens qu’une rencontre de préparation de ces assises s’est ouverte ce vendredi à la Maison de la santé à Lomé.
Elle est placée sous le thème : « Les assises nationales de la santé : contribution du SYNPHOT dans le respect des droits humains, de la liberté syndicale et pour la promotion d’un état de droit ».
 
Pour le Syndicat, il s’agit de réfléchir sur des sujets qui seront débattus au cours des assises et proposer des réponses scientifiques.
 
Le porte-parole du SYNPHOT, Dr Gilbert Tsolényanu,« Nous espérons que ces assises seront l’occasion d’un vrai débat qui touche tous les points et mêmes ceux qui fâchent et que tous acteurs puissent savoir ce qui fait mal pour y remédier afin que les patients qui viennent à nous puissent être bien soignés », a souligné le porte-parole.
 
Notons qu’il y a deux décennies, les états-généraux de la santé avaient été organisés dans ce secteurs mais les conclusions de cette rencontre n’ont jamais été mises en œuvres.Et depuis 2002, le secteur est périodiquement perturbé par des mouvements de grève des agents qui réclament de meilleures conditions de vie et de travail.
 
Pendant ce temps, le personnel hospitalier a mauvaise presse dans l’opinion qui les accuse souvent de corruption.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 1