komi_klassou_pm


© togoactualite – Plus de deux mois après les élections présidentielles d’avril dernier, les Togolais viennent enfin de connaître le premier gouvernement du troisième mandat de Faure Gnassingbé. En bref c’est une équipe réduite de 23 ministres qui pour la plupart conserve leur poste ou font jeu musical en changeant de portefeuille. L’inamovible ministre de l’économie et des finances Adji Othèt Ayassor garde son poste. Il devient même la deuxième personnalité du gouvernement et voit son portefeuille renforcé par celui de son ennemi juré du gouvernement, M. Nubukpo Kako qui sort du gouvernement. Nubukpo paie certainement sa sortie contre la Banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest (BCEAO).
 
Le brouillon ministre de l’Administration territoriale passe la fonction publique. Cet homme qui n’a pas sa langue dans la bouche aura la difficile mission de contenir les revendications sociales des fonctionnaires. L’autre ministre qui conserve son poste et la presse voulait voir partir est le colonel Agadazi Ouro-Koura. Sa gestion de la hausse du prix des céréales a été catastrophique de même que la gestion de l’ANSAT dont il est toujours à la tête se fait en dehors de toute règle de bonne gouvernance. Les détournements sont légions au sein de la boite.
 
Du côté des entrants, on remarque contrairement à ces dires, Faure qui veut tourner la page sombre du règne de son père, fait plutôt appel aux caciques du défunt régime RPT. Pawadowa Boukpessi, Kpabré Syli, Kossi Assimayidou, Kolani Yentcharé reviennent dans le gouvernement.
 
LE NOUVEAU GOUVERNEMENT DU TOGO
 
 
-Premier ministre, chef du Gouvernement, Selom Komi Klassou
 
-Ministre d’Etat, de l’Economie, des finances, de la planification et de la prospective, Adji Otèth Ayassor
 
-Ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbé
 
-Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm
 
-Ministre de la Fonction publique, du travail, de l’emploi, de la réforme administrative, de la sécurité sociale et de la promotion du dialogue social, Gilbert Bawara
 
-Ministre des Postes et de l’économie numérique, Cina Lawson
 
-Ministre des Infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam
 
-Ministre de la Sécurité et de la protection civile, colonel Yark Damehame
 
-Ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey
 
-Ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, colonel Ouro-Koura Agadazi
 
-Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi
 
-Ministre du Commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé et tourisme, Bernadette Essozimna Legzim-Balouki
 
-Ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République, Pius Agbétomé
 
-Ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, Me Fiatuwo Kwadzo Sessénou
 
-Mministre des Enseignements primaire et secondaire, Komi Palamwé Tchakpélé
 
-Ministre de l’Enseignement technique et la formation professionnelle, Georges Aïdam
 
-Ministre de l’Environnement et des ressources forestières, André Johnson
 
-Ministre de la Communication, de la culture, de la jeunesse, des sports et de la formation civique, Guy Madjé Lorenzo
 
-Ministre de la santé, Professeur Moustapha Moudiyawa
 
-Ministre des Mines et de l’énergie, Dadariwa Bidamon
 
-Ministre de l’Action sociale, de la promotion de femme et Tchabinondji Kolani Mintcharé
 
-Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, de l’Economie, des finances, chargé de la planification et de la prospective, Kossi Assimaidou
 
-Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, de l’Economie, des finances, chargé du budget, Sani Yaya
 
-Ministre auprès de la Présidence de la République, Batieng Kpabré-Silly
 
-Le ministre de la défense et des anciens combattants reste rattaché à la Présidence de la République
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 7