Le verdict dans le dossier du Cdt Olivier Amah Poko attendu le 5 juillet prochain

0
494
olivier_amah

Le délibéré de l’appel interjeté par les avocats du commandant Olivier Amah Poko, président de l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO) sera connu le 5 juillet prochain. Ainsi en a décidé la Cour d’appel de Lomé par-devant laquelle comparaissait mercredi l’ancien responsable du Service de recherche et d’investigation (SRI).
Selon Me célestin Agbogan, l’un de ses avocats, la défense est parvenue à démontrer à la chambre d’accusation de la Cour d’Appel que le motif de transfèrement d’Olivier Amah était « fallacieux ».

« Nous avons démontré avec preuve à l’appui que le motif de surpeuplement de la prison civile de Lomé qu’avance les juges pour envoyer Olivier Amah à Mango est fallacieux, car le jour même où Amah partait un de mes clients a été envoyé dans cette même prison de Lomé et depuis lors on peut compter 50 personnes qui y sont entrées à mon niveau », a affirmé l’avocat pour qui cette affaire n’avait pas lui d’être. « C’est un dossier simple, on n’a pas besoin des heures ni des jours avant de rendre de décision. Mais tout compte fait, il doit revenir comparaitre le vendredi 5 juillet 2013 même en ne sachant pas là où va se retrouver mon client », a-t-il fait savoir.

L’homme est accusé par la justice d’avoir appelé les forces armées togolaises au « soulèvement ».

Bernard A.

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

9 + 1 =